Kyle Lowry : «Je vais prendre ma retraite en tant que Raptor»

Alors que de nombreuses rumeurs de transaction se promènent autour de Kyle Lowry, à l’aube de la date limite des échanges, le vétéran a décidé d’aborder le sujet en conférence de presse. Or, il a tout été sauf rassurant. Bien qu’il ait exprimé son désir de prendre sa retraite avec les Raptors de Toronto, il a également mentionné que ce serait peut-être grâce à un contrat d’un jour – en plus d’y aller de commentaires particuliers sur le jeune noyau de la formation. Quoi en penser? Décortiquons ça.

D’abord, voici la citation officielle de K-Low.

« Je vais prendre ma retraite en tant que Raptor. Si je suis… Je vais prendre ma retraite dans l’uniforme des Raptors de Toronto. Un contrat d’un jour? Peu importe ce qui se passe. »

S’il discute de revenir, c’est qu’il envisage qu’il est très possible de partir. Il soulève d’ailleurs cette possibilité dans les secondes qui suivent.

Lowry avoue que son clan et celui des Raptors doivent discuter de ce qui serait le mieux pour tout le monde, mais qu’il n’a aucune idée de la conclusion de cette discussion.

« Mon agent et moi, l’organisation, tout le monde doit faire ce qui est le mieux pour soi-même. Qui sait ce que c’est? Qui sait ce que ce sera? Qui sait ce que le temps dira? »

Lorsqu’il commente l’émergence du nouveau noyau de l’équipe, il semble insinuer qu’il est prêt à leur laisser la place. C’est une impression qui est d’ailleurs partagée par plusieurs.

« Avec l’émergence de Freddy, que j’ai toujours voulu, comme Pascal, OG et Norm, c’est fantastique pour moi de les voir grandir, et ça me rend tellement heureux de les voir prendre la prochaine marche. »

La légende des Raptors termine avec encore plus d’incertitude. S’il souhaitait rassurer tout le monde, ce n’est pas réussi.

« Peu importe ce qui se passe, on verra. Je sais pas. On ne sait pas. Honnêtement, je ne sais pas. Si je pouvais regarder dans une boule de cristal, je vous le dirais. Mais je ne sais pas ce que la boule de cristal dit, ni ce qui se passera. Je ne sais pas ce qu’ils pensent. On va arriver à un point, et on va regarder à partir de là. »

Selon le journaliste Michael Grange, les Raptors n’échangeront pas Lowry d’ici la date limite des transactions.

L’enjeu

Si Kyle Lowry souhaite chasser un championnat ailleurs en 2021 et/ou 2022, il a deux options, au niveau salarial.

  1. Accepter une transaction vers sa destination de choix, et signer une prolongation de contrat légitime avec ses Bird Rights. S’il est échangé à la date limite, sa nouvelle formation détiendra ses droits et pourra lui offrir un contrat considérable en dépassant la masse salariale. C’est donc dire que Lowry pourrait signer un contrat de 18 millions de dollars par saison avec les Sixers, s’il y est échangé et qu’il souhaite y rester.
  2. Signer en tant qu’agent libre cet été. Or, les équipes aspirantes n’auront pas la même flexibilité afin de lui offrir un contrat intéressant. En théorie, il devra se contenter de l’exception de mi-niveau, qui ne vaut que 9 millions de dollars. C’est en raison de cette science que Serge Ibaka a signé pour beaucoup moins que sa valeur avec les Clippers.

Un joueur serait fou de ne pas considérer 18 millions de dollars additionnels (sur deux ans, disons) malgré sa loyauté envers une formation.

Tout dépend de la vision des Raptors, qui pourraient décider de signer un agent libre cet été et de viser un championnat avec Lowry en 2022.

Image par défaut
Kevin Vallée
Kevin Vallée est le fondateur d'AlleyOop360, animateur de l'émission de radio au 91.9 Sports. Après plus de 6 ans d'expérience dans le monde du blog, il se lance dans les médias à la radio et sur les réseaux sociaux avec comme but de populariser le basketball.
Publications: 767