Karim Mané devient champion dans la G League

Dès sa première année au sein d’un circuit professionnel, Karim Mané a fait partie d’une équipe championne, pour le Magic de Lakeland dans la G League. Jeudi soir était donc soir de célébration pour le club-école du Magic d’Orlando, lorsqu’ils ont défaits les Blue Coats du Delaware – la formation qui a battu les Raptors en demi-finale – par la marque de 97-78.

À l’aide de 22 points, 6 rebonds et quatre tirs convertis de la ligne des 3 points, Devin Cannady s’est mérité l’honneur de MVP de la Finale, un trophée que Pascal Siakam soulevait en 2017. L’arrière de 24 ans récoltait en moyenne 11.5 points par rencontre pour Lakeland, cette année, dans la bulle de la G League.

Les festivités de jeudi mettent justement fin à cette surnommée gubble au sein du complexe ESPN Wide World of Sports sur le campus de Disney World, à Orlando. Il ne serait donc pas totalement faux d’affirmer que c’est bien l’équipe à domicile qui s’est mérité le championnat.

Pour les « locaux », le Montréalais de 20 ans a enregistré un total de 6 points dans la victoire, soit 0,5 points au-dessus de sa moyenne de calendrier régulier, en 15 matchs. N’ayant pas connu la campagne la plus efficace pour le Magic, ni en G League ni en NBA, le Québécois originaire du Sénégal a encore du chemin à faire avant de se tailler une place confortable parmi un alignement de la grande ligue.

L’ancien du Cégep Vanier College prolonge sa séquence victorieuse à trois saisons, lui qui était tout aussi victorieux dans le circuit RSEQ.

Pour en apprendre plus sur le produit de chez nous :

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 911