PJ Tucker est sur son départ des Rockets

L’organisation des Rockets de Houston et le camp du power forward PJ Tucker se sont entendus pour emprunter des chemins opposés, selon les propos de l’entraîneur-chef Stephen Silas, recueillis par Shams Charania de The Athletic. Adrian Wojnarowski et Tim MacMahon d’ESPN ont confirmé la nouvelle. Tucker devrait avoir quitté Houston d’ici la date limite des transactions du 25 mars prochain; ce n’est que la plus récente étape de cette réaction en chaîne de l’implosion de l’équipe, amorcée par James Harden.

Insatisfait de sa situation au sein de l’équipe, depuis le mois de novembre dernier, PJ verra finalement son souhait être exhaussé alors que les Rockets seraient en train de travailler avec d’autres formations du circuit vers une transaction.

Les services du power forward aux talents défensifs prisés généreraient d’ailleurs beaucoup d’intérêt de la part de certains des meilleurs clubs de la NBA, incluant les Bucks, le Heat, les Lakers et même les Nets. Toutefois, ces pour-parlers ne seraient toujours qu’aux stades embryonnaires, selon les sources d’ESPN.

Or, Adrian Wojnarowski a tout de même partagé par son compte Twitter que « PJ Tucker avait probablement joué son dernier match avec les Rockets. »

Stephen Silas, à la barre de la médiocre franchise qui tente de briser une séquence de 14 défaites, a fait preuve de transparence jeudi en adressant le dossier PJ Tucker. Le coach racontait hier l’histoire derrière l’absence de son joueur face aux Kings de Sacramento.

« Nous allons tenter d’arranger quelque chose qui fonctionnera pour lui (Tucker) et pour nous, en ce qui a trait à son absence de l’équipe. Je supposait qu’il était pour jouer ce soir (jeudi), mais il ne l’a pas fait. J’étais déçu. »

« Il a décidé qu’il n’était plus intéressé et nous avons décidé que c’était une bonne idée. Passons à autre chose. » avait à ajouter Stephen Silas au sujet des intentions du vétéran.

Ce scénario, certes, très étrange s’est terminé sur un terrain d’entente, malgré tout. Évalué comme le Sneaker King de la NBA, PJ ne lacera plus ses chaussures, tant qu’il ne sera pas échangé vers un club de haut niveau.

À titre de note, Houston a paraffiné un contrat de 10 jours avec Mason Jones, alors qu’Eric Gordon devra s’absenter pour une durée indéterminée avec une blessure à l’aine.

En quatre saisons sous Tilman Fertitta et l’état-major des Rockets, Tucker a fait preuve d’un état de santé exemplaire, ne manquant qu’un total de 13 joutes. Il a maintenu les moyennes de 6.5 PTS, 5.8 REB, 1.2 AST, 1.2 STL et un rendement de 36.5% de la ligne des 3 points. Reconnu comme l’un des meilleurs joueurs dits « 3 and D » du circuit, à l’intérieur et à l’extérieur, PJ Tucker peut toujours avoir un apport significatif pour un prétendant au titre, même âgé de 35 ans.

Image par défaut
Liam Houde
Liam est étudiant en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son but principal est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément important de la culture.
Publications: 718