Début de carrière historique pour Zion Williamson

Vendredi dernier, l’ailier fort Zion Williamson complétait son 60e match dans la NBA. Ses 23 points, inscrits en seulement 17 minutes de jeu, portaient son total à 1457 en carrière. Dans l’ère moderne de la NBA, un seul joueur a marqué plus de points que Zion pour commencer sa carrière : nul autre que Michael Jordan. 

MJ a marqué 1664 points en 60 rencontres, pour une moyenne de 27,7 par match, lors de son début de saison 1984-85 dans l’uniforme des Bulls. Williamson n’a pas réellement menacé ce record avec sa moyenne de 24,3 points par match pour commencer sa carrière. Ceci dit, cette statistique est suffisante pour surpasser les Lebron James, Karl Malone, Larry Bird, Kobe Bryant, alouette. Ce n’est pas rien. 

Ses statistiques sont impressionnantes, mais les débuts de Zion Williamson n’ont pas été sans embûches. Repêché au premier rang de la séance de repêchage de 2019, Williamson a dû être opéré au genou droit avant le début de sa saison recrue. Cette blessure l’a limité à 24 matchs et l’a privé du titre de recrue de l’année. Dans la bulle l’été dernier, le retard qu’accusaient les Pelicans sur les autres formations de l’Ouest au classement a eu raison de la formation de la Louisiane, qui n’a pas participé aux séries éliminatoires. 

Malgré ces conditions défavorables, Williamson a tiré son épingle du jeu, majoritairement de par sa présence offensive imposante près de l’anneau. Son taux de réussite de tirs de plus de 58% le classait déjà, à 19 ans, comme l’un des meilleurs de la ligue à ce chapitre. 

Ça ne l’a pas empêché d’améliorer son taux de réussite cette année. Aucun joueur de la NBA qui marque au moins 15 points par match ne le fait avec une aussi bonne efficacité que Zion en 2021 (61,9%). Sa cote offensive de 126 le place également parmi l’élite de la NBA. 

Maintenant, afin que son nom figure aux côtés des plus grands de son sport, il faudra que ses performances individuelles se transposent dans le succès global des Pelicans. Ces derniers sont de nouveau en voie de rater les séries éliminatoires. Leur fiche de 17-22 leur confère le 11erang de l’Ouest. Zion Williamson a encore amplement le temps d’amener les Pelicans au niveau supérieur. Cependant, pour un joueur avec son athlétisme et dont les dunks spectaculaires sont le pain et le beurre, il y a une réelle probabilité que les blessures le rattrapent à un moment ou à un autre. Ça a notamment été le cas avec son opération au genou, en 2019-20. 

Le début de carrière de Zion est digne des légendes de la NBA. Ses 1457 points en 60 matchs en font foi. Mais il devra dès que possible amener les Pelicans à un autre niveau et éviter les blessures dans les prochaines années. Autrement, il ne comblera pas les immenses attentes que la planète basketball avait en lui lorsqu’il s’est amené de Duke vers la NBA. 

Image par défaut
Gabriel Duhamel
Publications: 76