Trois Québécois au March Madness

Le tableau final du March Madness a été révélé hier en fin d’après-midi, et met la table pour un tournoi enflammé qui promet au niveau des espoirs. Cade Cunningham (Oklahoma State), Jalen Suggs (Gonzaga) et Evan Mobley (USC) font notamment partie du tableau principal, en plus de quelques autres espoirs qui devraient sortir en première ronde au repêchage. Or, 2021 sera aussi une bonne année pour les Québécois. Trois joueurs issus de programmes québécois seront du tournoi, et un joueur natif de Montréal y sera également. On compte également une fille dans le lot, au niveau du basketball féminin.

Au total, 25 Canadiens se retrouvent sur un alignement en vue du tournoi printanier de la NCAA. Voici ceux qui retiennent notre attention au Québec.

Quincy Guerrier – Syracuse

Considéré comme un espoir en vue du repêchage de 2021, Quincy Guerrier a beaucoup à prouver au March Madness. Il a terminé sa deuxième saison avec le Orange en cumulant 14.4 points et 8.8 rebonds par match. Ses chiffres de la ligne de 3 points ont augmenté jusqu’à 30%, mais c’est grâce à son apport défensif qu’il ressort du lot. Syracuse affrontera San Diego State en première ronde.

Statistiques – Quincy Guerrier

Keeshawn Barthélémy – Colorado

Les Buffs ont terminé la saison avec une fiche de 22 victoires et 8 défaites, se donnant une sérieuse option sur un long parcours au March Madness. 5e de son côté du tableau, l’Université du Colorado affrontera Georgetown samedi. Keeshawn Barthélémy joue un rôle limité avec une dizaine de minutes par match, mais il s’est démarqué lors du tournoi de conférence avec une performance efficace de 8 points face à USC. Afin de bien se positionner en vue de la prochaine saison, Kee pourrait tirer beaucoup d’une belle performance sur la grande scène.

Statistiques – Keeshawn Barthélémy

Olivier-Maxence Prosper – Clemson

Clemson est en bonne position, mais O-Max n’a pas encore réussi à s’approprier un rôle d’importance avec une formation très profonde. Néanmoins, le jeune Québécois apprend avec son équipe et vivra une expérience enrichissante au March Madness. Cette saison, il a joué en moyenne 10 minutes par match et inscrit 2.5 points par rencontre. Ses deux meilleures performances de la campagne ont été de 11 points (contre S.C. State) et 9 points (contre Syracuse). Voyons voir ce qu’il sera en mesure de faire avec sa formation, qui affronte Rutgers vendredi.

Statistiques – Olivier-Maxence Prosper

Chris Duarte – Oregon

Même s’il a grandi en République Dominicaine avant de terminer son parcours à New York, Chris Duarte est natif de Montréal. Né d’un père montréalais, il est en voie d’être sélectionné en deuxième ronde du repêchage de la NBA l’an prochain, il est l’un des meilleurs tireurs de sa cuvée et joue un rôle énorme avec Oregon à l’âge de 23 ans. Dans son cas, son draft stock pourrait aussi bénéficier d’un coup de pouce avec de bonnes performances, puisque ça n’a pas été idéal en tournoi de conférence.

Statistiques – Chris Duarte

Sarah Te-Biasu – VCU

La recrue de VCU Sarah Te-Biasu sera au March Madness alors que son équipe a gagné la conférence A-10 ce week-end. La jeune fille a été nommée sur l’équipe de recrues de sa conférence et continuera de tenter de se tailler un plus grand poste avec l’équipe lors du tournoi printanier.

Selection Monday est aujourd’hui, nous vous tiendrons au courant des autres filles québécoises qui seront du tournoi.

Note : Bennedict Mathurin (Arizona) ne participera pas au March Madness. Son programme est banni du tournoi pour une saison en raison d’une controverse liée aux récentes enquêtes du FBI au niveau des sports collégiaux.

Image par défaut
Kevin Vallée
Kevin Vallée est le fondateur d'AlleyOop360, animateur de l'émission de radio au 91.9 Sports. Après plus de 6 ans d'expérience dans le monde du blog, il se lance dans les médias à la radio et sur les réseaux sociaux avec comme but de populariser le basketball.
Publications: 767