OFFICIEL : Kyle Lowry demeure à Toronto

Le plus grand joueur de l’histoire des Raptors de Toronto ne mettra pas un terme si rapide à son séjour de neuf splendides saisons au Canada, finalement. Dans un réel coup de théâtre, Masai Ujiri et son état-major ont opté pour le statu quo dans le dossier Kyle Lowry, à la surprise de tous.

Les offres qu’ont déposées les 76ers et le Heat, en échange du point guard des Raptors, étaient insuffisantes aux yeux du président de la franchise. Toronto aurait souhaité obtenir un ensemble ressemblant à Tyrese Maxey, Matisse Thybulle et deux choix de 1ère ronde de la part de Philadelphie; et un ensemble incluant Tyler Herro pour le Heat. Les pour-parlers n’ont pas porté fruit.

Les Clippers et les Lakers – qui auraient offert un package incluant Dennis Schroder et Kentavious Caldwell-Pope – n’ont pas trouvé preneur à Toronto, non plus. L.A. ne voulait pas laisser filer le jeune Talen Horton-Tucker.

Les échanges mettant en vedette Matt Thomas, qui prend la direction de l’Utah, et de Terence Davis II, qui lui ira jouer pour les Kings de Sacramento, sont finalement les seuls qu’aura effectué l’équipe avant d’atteindre l’heure limite des transactions, aujourd’hui à 15h00.

Les deux places au sein de l’effectif torontois conséquemment créées par cette paire de manœuvres laissent le champ libre à l’organisation sur le marché des buy-outs, entre autres.

L’unique franchise canadienne du circuit, ainsi que sa base partisane parmi les plus dédiées de la planète, ne dira pas au revoir à ce réel icône, ce monument de l’histoire du basketball à Toronto et au Canada, avant l’été 2021 (possiblement). Les fans de K-Low répondent à la nouvelle avec un mélange de soulagement, de surprise et même de déception – sachant qu’ils ne verront pas de nouvelle jeune pièce venir porter les couleurs de leur club. Le vétéran sera joueur autonome sans restriction à la conclusion du présent calendrier.

Lowry poursuivra-t-il sa carrière jusqu’à 45 ans, comme l’affirme en blaguant Josh Lewenberg de TSN?

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 911