Norman Powell et les Blazers triomphent sur les Raptors

Les hommes de Tampa Bay accueillaient dimanche soir un visage bien familier alors que Norman Powell et les Trail Blazers de Portland rendaient visite aux Raptors. Même s’il ne porte plus les couleurs du We the North que depuis trois jours, Norm ne s’est pas empêché d’avoir un impact important sur la victoire des siens, alors que CJ McCollum et Damian Lillard ont finalement enterré l’opposition en fin de rencontre pour clore la soirée.

D’abord, l’histoire du 1er quart-temps des Raptors aura été sa nouvelle acquisition et l’époustouflante démonstration de ses nombreux atouts offensifs.

Non, il ne s’agit pas de Gary Trent Jr.

C’était plutôt Rodney Hood qui prenait feu d’entrée de jeu, face à ses ex-coéquipiers, enregistrant 9 points lors des 12 premières minutes pour ensuite finir sa soirée de travail avec 13 points et 2 rebonds en 27 minutes de jeu. OG Anunoby l’a parfaitement épaulé avec une paire de 3 points au 1er, mais tout l’effectif arrivait à trouver le mille.

En contrepartie, Damian Lillard active le mode distribution au 1er pour briser son record personnel de passes décisives en un quart, avec un beau total de 9. Il termine ensuite la partie avec 11 à son dossier; ça n’aura finalement été qu’éphémère.

Les Torontois, menés par Pascal Siakam et Fred VanVleet – tandis que Lowry doit observer des lignes de côté avec de la douleur au pied – récoltent 41 puis 33 points aux deux premiers engagements du match. Toutefois, la défensive n’est pas au rendez-vous; Enes Kanter et Jusuf Nurkic en profitent dans la clé pour cumuler 10 points chacun.

Hood construit sur cette solide fondation qu’il a érigé au 1er quart et frappe le triplé in extremis pour battre la sirène du 2e, tout juste après que Boucher complète un put-back ahurissant alors que les Raps mettent une jolie boucle sur cette première demie de basketball dominante et la terminent avec deux faits saillants consécutifs.

Même Aron Baynes a eu son invitation au party des highlights avec un superbe dunk, quelle demie offensive pour les Raptors alors qu’ils combinent avec Portland pour un total de 142 points.

Faute d’une défensive défaillante, les Raptors n’ont qu’une priorité de 6 points, 74-68, avant de rejoindre les vestiaires.

Tout le momentum offensif qu’avaient accumulé les Raptors s’est malheureusement volatilisé en retrouvant les parquets, et au même moment les Blazers sont les premiers à décider de déployer un certain effort défensif.

Connaissant l’un des pires quarts de leur campagne, les hommes de Nick Nurse ne marquent que 10 points collectifs au 3e. Aïe.

D’ailleurs, l’un des moteurs de cette défensive si rude est Norman Powell qui permet plusieurs interceptions des siens, lui qui connait si bien les stratégies offensives de ses anciens collègues. Robert Covington est également très solide du côté défensif du ballon avec 3 vols et 4 blocs, rendant la vie difficile à OG et Siakam, entre autres. Le small forward ajoutait 13 points et 12 rebonds au bilan des visiteurs.

Aron Baynes a prouvé à nouveau son utilité au bloc, lui qui parvient à contrer deux fois l’adversaire et met un bâton dans les roues de l’efficace binôme de centres adverse. Or, l’Australien n’a pas capté un seul rebond de la soirée pour une valeur ultimement négative.

Hormis RoCo et le duo de vedettes de Rip City, Derrick Jones Jr. laissait aussi son impact être ressenti avec 16 points, sur un rendement génial de 78%. Gary Trent, lui, n’y est allé que de 6 points en 28 minutes.

Dans une symphonie attendue de l’équipe #1 de la NBA en situation clutch, CJ et Dame ont conjugué leurs efforts pour un total de 50 points. Les deux membres du backcourt étoilé étaient justement les auteurs de la poussée des Trail Blazers qui a cloué le cercueil des Raptors en fin de 4e quart, dans l’objectif de taire une remontée finale de ces derniers qui avaient, contre toute attente, rogné la différence à seulement 3 points avec moins d’une minute au cadran.

Les Raps écopent d’un autre revers difficile à digérer, par la marque de 122-117.

Alors que d’un côté, Powell peut se dire heureux de s’approprier une deuxième victoire en seulement trois jours dans son nouvel uniforme, de l’autre, la franchise qui l’accueillait depuis 2015 n’a goûté à la victoire qu’à une reprise au fil du dernier mois… c’est une 13e défaite en 15 matchs.

Joueurs du match

Pascal Siakam (TOR) – 26 PTS, 8 REB, 2 AST

Damian Lillard (POR) – 22 PTS, 3 REB, 11 AST

La formation canadienne s’envole maintenant vers Detroit pour tenter de renouer avec la victoire. Nurse a communiqué en fin de rencontre qu’il croyait que Lowry ferait le voyage avec l’équipe, mais son statut en vue de la joute qui aura lieu lundi à 20h00 est toujours incertain.

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 911