CEBL : Mike Morreale croit que la ligue comptera 16 équipes «en un clin d’oeil»

Commissaire de la très jeune CEBL (Canadian Elite Basketball League), Mike Morreale n’a pas froid aux yeux lorsqu’il discute des possibles expansions que vivront la ligue au cours des prochaines années. L’ancien joueur des Eskimos d’Edmonton tente de calquer le succès de la LCF (Ligue Canadienne de Football) dans le monde du football à l’aide d’un modèle de business jusqu’à présent fructueux qui assure le succès de la ligue. Aux six franchises de Edmonton, Hamilton, Niagara, Saskatoon, Fraser Valley et Guelph s’est ajoutée celle d’Ottawa en 2020, et Montréal rejoindra le circuit en 2022. Or, Mike Morreale croit que la ligue pourrait atteindre les 16 formations en un clin d’oeil.

La CEBL devient tranquillement une destination prisée pour les joueurs qui souhaitent jouer au niveau professionnel dans leur patelin. Et puisqu’il s’agit d’une ligue d’été, plusieurs joueurs peuvent disputer deux saisons – une au Canada, une sous d’autres cieux en hiver.

Selon ce que rapporte le Ottawa Sun, un agent très influent aurait mentionné au DG des Blackjacks que la popularité de la ligue grimpait en flèche.

« Man, vous allez devoir refuser des joueurs. Tout le monde est excité par votre ligue. Ils ont compris le talent qu’il y a dans la ligue et l’opportunité que ça représente. »

Et c’est pourquoi Morreale a autant confiance de pouvoir se rendre à 16 équipes. Présentement, des athlètes extrêmement talentueux n’ont pas de place dans la ligue et se retrouvent sur les lignes de côté.

« De savoir ça nous permet de voir encore plus grand que ce qu’on croyait construire en 2017 et en 2018.

Et la quantité de joueurs canadiens qui désireront jouer dans leur pays est peut-être sous-estimé, selon lui.

« On peut se rendre à 16 équipes en un clin d’oeil. Si la LCF se rendait de neuf équipes à 16, le talent canadien. souffrirait. Mais si nous passions de sept équipes à 16, je ne crois pas qu’il souffrirait autant qu’on le pense. Il y a 200 Canadiens dans la NCAA et ça n’arrête pas de grimper. On a plus de 200 joueurs qui jouent de l’autre côté de l’océan en Europe. Il y a une plus grande banque de talent qu’on le réalise. »

Si la ligue se rend bel et bien à 16 équipes, soyez assurés que Québec – qui a déjà été ciblé par Morreale – fera partie des discussions et pourra avoir une équipe avant longtemps. Il reste beaucoup de détails à régler, et la transition ne pourra pas se faire d’un seul coup.

Or, ça s’en vient. La CEBL deviendra rapidement une ligue très respectée qui compte sur un énorme bassin de talent local.

Image par défaut
Kevin Vallée
Kevin Vallée est le fondateur d'AlleyOop360, animateur de l'émission de radio au 91.9 Sports. Après plus de 6 ans d'expérience dans le monde du blog, il se lance dans les médias à la radio et sur les réseaux sociaux avec comme but de populariser le basketball.
Publications: 807