March Madness : l’espoir Evan Mobley brille sous les projecteurs

Le prestigieux March Madness est toujours une occasion pour les espoirs de montrer à la NBA ce qu’ils peuvent faire sur la grande scène. Par le passé, Carmelo Anthony, Steph Curry et Kemba Walker ont tous sécurisé leur place dans le top 10 du repêchage avec un bon tournoi. Cette année, plusieurs joueurs dont Max Abmas et Buddy Boeheim ont mis les chances de leur côté, mais aucun espoir n’a autant aidé sa cause qu’Evan Mobley, joueur de centre pour les Trojans de USC.

Evan Mobley est un nom que nous surveillons de près depuis le tout début de la saison. Espoir 5 étoiles de 7 pieds et 210 livres, le centre de USC est très polarisant dans les cercles de repêchage puisque son talent est unique et digne d’un 1er choix au repêchage, mais son niveau d’intensité laissait parfois à désirer.

Ceci étant dit, Mobley est assurément l’un des plus grands gagnants du March Madness. Certes, il ne montera pas de plusieurs rangs sur les tableaux comme Max Abmas et Buddy Boeheim, mais Mobley est en train d’accomplir quelque chose de tout aussi important : effacer les craintes des dépisteurs.

Un top 5 compétitif

Tel que mentionné en ouverture, Mobley est tellement talentueux que dans la plupart des cuvées, il serait l’espoir #1. Avec la présence de Cade Cunningham dans ce repêchage, Mobley est donc unanimement considéré comme le 2e meilleur espoir… mais la qualité du top 5 dans ce repêchage rend la tâche difficile aux dépisteurs. En effet, Jalen Green a surpassé les attentes lors de son passage dans la G League, s’emparant du 2e rang sur les tableaux de certains analystes. Quant à l’autre espoir de top 5 dont la saison n’est pas terminée, Jalen Suggs a toutes les occasions du monde de montrer ses talents aux dépisteurs, lui qui évolue pour la meilleure équipe au pays en Gonzaga.

Bref, Mobley pouvait sentir la soupe chaude et se devait donc de montrer le meilleur de lui-même au March Madness, ce qu’il fait à merveille depuis le début du tournoi.

Evan Mobley : le catalyseur de USC

Peu sont ceux qui avaient espoir en USC dans le tournoi avec un tableau très difficile devant eux. À la surprise générale, les Trojans ont éliminé deux équipes de premier plan en Kansas (2e tour) et Oregon (3e tour), deux matchs dans lesquelles Evan Mobley a marqué seulement 10 points. Alors pourquoi est-il si important à son équipe, me direz-vous? Parce qu’il est un cauchemar pour ses adversaires.

Au-delà de sa production offensive, Mobley est le catalyseur de USC puisqu’en plus d’être élite défensivement, il modifie complètement l’approche des défensives adverses. À 7 pieds, Mobley est l’un des rares big men qui touche au ballon presque chaque possession, lui qui a tout ce qui faut pour orchestrer une possession offensive : excellent fabricant de jeu, incroyable marqueur dans la peinture et même étonnamment adroit sur les tirs de mid-range ainsi qu’à 3 points. Quand on combine son arsenal offensif ridiculement complet pour un 7 footer à sa défensive de niveau élite, on obtient l’un des joueurs qui a le plus d’impact sur son équipe :

Bref, ce n’est pas une coïncidence que USC se retrouve dans l’Elite 8. Leur affrontement contre Jalen Suggs et Gonzaga risque d’attirer les yeux de tous les dépisteurs de la NBA alors qu’il s’agira du dernier match pour un de ces deux espoirs qui sortiront très haut dans le prochain encan.

Mais quoi qu’il advienne de Mobley pour la suite du tournoi et lors du repêchage, le jeune centre a prouvé qu’il peut amener l’intensité sur le terrain soir après soir.

Image par défaut
Manuel Villeneuve
Publications: 487