JJ Redick critique l’état-major des Pelicans

Le vétéran JJ Redick a vidé le fond de sa pensée lors du dernier épisode de son podcast The Old Man & the Three, s’en prenant à l’état-major des Pelicans pour leur manque de franchise suite à l’échange qui l’a envoyé aux Mavericks de Dallas.

JJ Redick n’a toujours pas enfilé le maillot des Mavericks depuis son acquisition à la date limite des transactions et si l’on se fie à ses commentaires, le vétéran n’est pas ravi à l’idée de faire ses débuts à Dallas.

En effet, Redick s’attendait à voir son contrat racheté par les Pelicans afin qu’il puisse signer avec une équipe sur la côte est des États-Unis dans le but de se rapprocher de sa famille. Le joueur de 36 ans a donc été choqué d’apprendre qu’il était échangé aux Mavericks de Dallas, une équipe qui ne figurait pas sur sa liste de préférences en raison de la distance entre Dallas et New York :

« En novembre dernier, j’ai demandé une transaction. Ce n’est pas mon agent qui l’a fait, j’ai personnellement eu plusieurs conversations transparentes avec Trajan Langdon et David Griffin. […] Griffin m’a dit ‘viens pour un mois et si tu veux encore quitter, je te donne ma parole je vais t’envoyer dans une situation que tu préfères’. […] Évidemment, ce n’est pas ce qui est arrivé : géographiquement, Dallas est encore plus loin de New York que la Nouvelle-Orléans. »

JJ Redick via The Old Man & the Three

Redick a pris soin de spécifier que n’importe quelle autre année, il aurait été très heureux d’être échangé aux Mavs… seulement pas cette année alors que sa famille doit faire une quarantaine d’une semaine pour venir le voir à Dallas.

Le vétéran fort respecté à travers la ligue a également offert sa mise en garde à tout le monde, ce qui pourrait faire mal aux Pelicans dans leurs prochaines tentatives d’attirer des joueurs autonomes :

« Je ne crois pas que tu peux avoir de l’honnêteté avec cet état-major. Ce n’est pas une opinion, c’est un fait je crois que tu n’auras jamais cela d’eux. […] J’ai été naïf de penser que ça serait différent pour moi qui en est à ma 15e saison dans la ligue. En tant qu’état-major, ils ne se sont pas mis en situation pour que les agents leur fasse encore confiance. »

Bien que ces commentaires ouvrent la porte à une potentielle demande de libération, il serait surprenant que Redick refuse de se joindre aux Mavericks. En effet, le vétéran est présentement aux prises avec une blessure, mais l’état-major de Dallas s’attend à ce qu’il se rejoigne l’équipe lorsqu’il sera prêt à revenir au jeu.

Redick pourrait être un ajout important pour les Mavericks, qui sont en plein cœur de la course aux séries avec une fiche de 24-21, bonne pour la 7e place dans l’Ouest.

Image par défaut
Manuel Villeneuve
Publications: 555