Nikola Jokic et James Harden sont les joueurs du mois

Les joueurs qu’on peut considérer comme les deux favoris à l’obtention du titre de MVP se sont chacun démarqués lors du mois de mars. Respectivement élus joueur du mois dans l’Ouest et dans l’Est, Nikola Jokic et James Harden réitèrent qu’ils méritent leur place au sommet de la hiérarchie de la NBA.

Ayant joué 14 matchs en mars, Jokic a affiché des moyennes de 27.1 PTS, 11.4 REB et 8.4 AST sur des pourcentages de réussite respectables de .585/.439/.827. Il est pour l’instant le favori, mais son rival s’approche à grands pas grâce à des performances comme celle du 26 mars.

Il s’agit d’une deuxième distinction du genre cette année pour Jokic et Harden, qui l’ont respectivement reçue en janvier puis en février.

Joel Embiid doit revenir au jeu samedi soir, après trois semaines d’absence qui ont heurté ses chances d’être élu Joueur par excellence pour la première fois de sa carrière. Ça pourrait changer le portrait de la course, qui doit se terminer à la mi-mai.


Chez les recrues, ce sont Anthony Edwards et LaMelo Ball qui ont été à l’honneur, ce qui est totalement justifié. Edwards et Ball, qui évoluent respectivement pour les Timberwolves et les Hornets, sont sans aucun doute les deux noms les plus chauds en ce moment chez les joueurs de première année.

Étant le premier choix du dernier repêchage, Edwards a profité du mois de mars pour démontrer pourquoi les Wolves l’avaient sélectionné aussi haut. En 13 matchs, ses moyennes se situent à 24.2 PTS, 5.5 REB et 2.5 AST. Rappelons qu’il a 19 ans.

Pour Ball, c’est plus un prix de consolation qu’autre chose. Celui qui était vu comme le favori pour le titre de Recrue de l’année s’est blessé au poignet il y a une dizaine de jours. On suspecte que sa saison soit terminée. Lors de ses huit parties comme joueur actif en mars, LaMelo a produit 18.5 PTS, 5.3 REB et 5.4 AST de moyenne.


Chez les entraîneurs, on a récompensé Monty Williams (Suns) et Nate McMillan (Hawks).

Tout roule comme sur des roulettes à Phoenix. Les Suns ont remporté 11 de leurs 14 duels dans le dernier mois. Ils surpassent les Clippers et les Lakers au classement, n’étant dépassés que par le Jazz de Quin Snyder.

Pour McMillan, c’est une belle tape dans le dos. L’ancien entraîneur des Pacers a pris la barre des Hawks par intérim. Une fiche de 9-4, ponctuée d’une série de sept victoires consécutives au début du mois a été suffisante pour récompenser le club d’Atlanta pour mars.

Image par défaut
William Thériault
Un vrai passionné du journalisme, William Thériault oeuvre dans plusieurs sphères médiatiques. Jeune et ambitieux, on peut le lire sur différentes plateformes et l'écouter à la radio.
Publications: 677