Gary Trent Jr. donne une victoire cruciale à la sirène

Gary Trent Jr. sait comment se faire des nouveaux amis. Alors que les Raptors n’avaient réussi que six de leurs 32 premiers tirs de trois points, le nouveau venu s’est assuré que le 33e compte au maximum à la sirène. Un tir de trois points crève coeur qui permet à la formation canadienne de se sauver avec une victoire de 103-101, lundi soir, face aux Wizards de Washington.

1er quart

Le manque de confiance des Raptors à la suite des dernières semaines paraît sur le terrain, ce qui est tout le contraire des Wizards. Après quatre minutes, les visiteurs ont déjà les devants 12-1. Même si un temps d’arrêt semble avoir légèrement replacé les esprits pour un court moment, la troupe de Nick Nurse connait toutes les difficultés du monde à convertir ses possessions offensives.

Silencieux pendant la première moitié du quart, Pascal Siakam s’est chargé de garder les siens dans la rencontre en marquant 10 points consécutifs pour son équipe, qui doit toujours composer avec les absences de Lowry et VanVleet.

C’est 28-19 DC après le 1er quart.

2e quart

La défensive des Raptors démontrent de belles choses pour contre Russell Westbrook et sa gang. Celle-ci force trois revirements adverses tout en marquant de l’autre côté pour orchestrer une séquence de 7-0 pour ouvrir les 12 minutes.

Même si le joueur étoile des Wizards cumule près d’un double-double après seulement 15 minutes, son équipe commet revirement par-dessus revirement, pour en totaliser cinq juste dans ce quart. Si les Torontois ont repris du momentum pour prendre les devants momentanément, Washington s’est assuré de la réplique grâce à deux gros tirs de trois points de Davis Bertans et un alley-oop de l’ancien des Raptors, Alex Len.

Les tirs du centre-ville sont vraiment le bas qui blesse chez les locaux. Ayant seulement réussi deux lancers en 14 occasions (14,3), ils ont vu leur adversaire en réussir la moitié sur 18 tentatives, dont trois coup sur coup de Garrisson Matthews (17 points jusqu’à présent).

Les deux équipes retraitent au vestiaire avec un score de 61-51 Wizards.

3e quart

Le début de la deuxième demie ressemble à celui du premier chez les Raptors : incapacité de convertir et réussites du centre-ville pour les Wizards. Cet élan orchestré par Davis Bertans permet aux Wizards de prendre une avance de 19 points, la plus grosse de la soirée jusqu’à maintenant.

Les difficultés à longue distance force Nick Nurse et ses soldats d’aller chercher ses points à l’intérieur du périmètre. Toutefois, les visiteurs réussissent à s’ajuster pour empêcher les Raps d’attaquer l’anneau et pour récupérer les rebonds. Même si ceux-ci ont inscrit 20 points de plus que les Wizards dans la clé, ces derniers trouvent le moyen de mener par 11 après 36 minutes.

Après trois quarts, c’est 86-75 pour les représentants de la Maison Blanche.

4e quart

En retard par neuf points avec 12 minutes à faire, les Raptors démontrent beaucoup de caractère en début de quart. Toujours imprécis à trois points, ils parviennent tout de même à obtenir quelques blocs, en plus de faire payer l’équipe adverse sur la relance. Avec sept minutes à faire, les locaux réussissent même à prendre le devants grâce à une séquence de 14 points contre deux.

Du côté des hommes de Scott Brook, c’est la débandade. Ses joueurs ne sont plus capables d’acheter un seul panier pendant la grande majorité des dernières minutes. Malgré tout, Russell Westbrook se lève pour les siens en convertissant deux tirs consécutifs pour mettre son équipe en avant par un point. Malheureusement, un tir raté d’un coéquipier permet aux Raptors d’obtenir une dernière chance. Gary Trent Jr traverse le centre du terrain, s’installe et faufile le ballon dans le panier à la sirène pour donner la victoire aux Torontois.

Les Raptors l’emportent à l’arrachée 103-101.

Joueurs du match

Washington : Russell Westbrook (23 PTS, 14 REB et 11 AST)

Toronto : Pascal Siakam (22 PTS, 5 REB, 3 AST)

Image par défaut
Pierre-Olivier Poulin
Publications: 71