Top Shot : le futur des cartes à collectionner?

Les cartes à collectionner sont au cœur du quotidien de plusieurs amateurs de sports depuis des années. Que ce soit tout simplement pour les collectionner, pour posséder les cartes de ses joueurs préférés ou bien pour engendrer un profit, les cartes sont désormais une partie intégrante de l’écosystème sportif.

Au départ, les cartes ne se vendaient pas pour des fortunes, mais les collectionneurs espéraient qu’elles prennent de la valeur avec les années. Comme de fait, la popularité des cartes a énormément augmenté au fil des dernières années. Au niveau des cartes de basketball, une collection Upper-Deck est sortie en 2004 et s’est avérée être la première page d’un phénomène grandissant.

De plus en plus de cartes et d’argent circulaient alors au travers de ce marché grandissant jusqu’à ce que celui-ci explose complètement sur la scène mainstream, et ce, de façon ascendante. La valeur des cartes a ainsi grimpé de façon ahurissante. D’ailleurs, la carte recrue de LeBron James au sein de cette collection Upper-Deck a récemment fracassé un record de vente en 2020 pour une modeste somme de 1,8 millions de dollars.

alleyoop360.com-top-shot-le-futur-des-cartes-a-collectionner-2021-03-30_12-08-18_160817
beckett.com

En 2021, ce marché a été totalement révolutionné et s’est même métamorphosé pour entreprendre une courbe moderne et axée sur la technologie; une technologie particulière, soit celle du blockchain – le même outil utilisé afin de compléter et sécuriser les transactions de cryptomonnaie (bitcoin, ethereum, etc.)

Imaginez si vous pouviez acheter un moment spécifique dans l’histoire du basketball. Ça semble absurde, non? Mais en octobre 2020, NBA Top Shot a été créé afin de permettre aux partisans du produit de la NBA de faire exactement cela.

Au lieu de débourser pour des cartes physiques, on peut acheter l’extrait d’un moment particulier d’un joueur, allant d’un simple bloc en saison régulière jusqu’à un jeu époustouflant en séries, ayant même potentiellement marqué l’histoire. On pourrait acheter le fameux buzzer beater de Kawhi Leonard contre les 76ers, dans le cadre des séries éliminatoires de 2019. En bref, les prix de certains moments, selon la « rareté », peuvent être absurdes. Un internaute a d’ailleurs payé la somme 208 000$ pour le poster de LeBron James sur Nemanja Bjelica.

alleyoop360.com-top-shot-le-futur-des-cartes-a-collectionner-2021-03-30_12-10-14_896886
theballzone.com

Mais pourquoi achèterait-on une courte vidéo alors qu’on peut le regarder gratuitement, sur YouTube? Pourquoi payer une fortune pour des simples extraits qu’on peut retrouver n’importe où? En fait, l’unique objectif des vendeurs et acheteurs de moments TopShot est d’engendrer un revenue, sous forme d’investissement.

On peut acheter un moment en particulier pour ensuite le revendre plus cher selon la demande, ou bien ses procurer des packs contenant quelques moments en espérant obtenir un moment légendaire ou rare. L’argent est le moteur de l’existence de cette plateforme, rien d’autre.

La valeur d’un extrait en particulier n’est pas la vidéo en tant que telle, mais bien le code et le « registre de transaction » qui y reste attaché. C’est le même principe que des non-fungible tokens (NFT) qui sont en fait des registres cryptographiques représentant une entité digitale unique (une oeuvre d’art, une chanson, etc.).

Nous sommes aujourd’hui au début d’une nouvelle ère dans l’univers de la valeur des propriétés digitales; et ce nouveau phénomène semble être le futur des cartes à collectionner, aussi farfelu peut sembler le concept.

Image par défaut
Michaël Petit
Publications: 32