Freddie Gillespie s’entend pour deux ans avec les Raptors

Le centre réserviste des Raptors Freddie Gillespie n’a eu besoin que de 10 matchs pour se mériter un contrat NBA chez l’organisation qui lui a donné sa première chance. Selon Shams Charania et Blake Murphy de The Athletic, le pivot ponctue son deuxième contrat de 10 jours en signant une fiche de deux ans à Toronto.

Mise à jour – La structure du contrat de New Freddie est très particulière, lui qui se méritera le minimum pour le reste de la saison, soit environ 117 000 dollars américains qu’il ajoute aux 123 000 dollars qu’il a déjà récoltés à travers ses deux contrats de 10 jours.

En 2021-2022, il touchera un contrat minimum non garanti, avec 50 000 dollars de garantis, à une certaine date inconnue. Le tout est entièrement garanti s’il est en santé et prêt à jouer lors du match d’inauguration de la prochaine saison. Gillespie sera ensuite un joueur autonome sous restriction outre cette campagne.

Le parcours atypique du gaillard de 6 pieds 9 l’a vu bondir de la Division III de la NCAA, au Carleton College, vers l’équipe de Division I des Bears de Baylor, en 2018, avant de rejoindre le Memphis Hustle au sein de la bulle de la G League après avoir été ignoré au dernier repêchage, pour ensuite quitter vers Tampa Bay à la suite de 15 parties disputées pour le Hustle.

À chacun de ces plateaux, Frederick Gillespie a fait démonstration de sa fougue défensive et de son agressivité offensive sous le panier afin de se mériter les éloges de tous ceux qui l’entouraient. Cette étape de son développement, avec les Raptors, ne représente en réalité que le fruit de ses efforts.

Gillespie a d’ailleurs déjà commandé quelques surnoms de la part de ses coéquipiers et de ses partisans, tout en se démarquant tôt comme un favori de « la foule ». Freddie G, ou New Freddie, a particulièrement aidé cette cause lors de sa fameuse prestation de Party in the USA par Miley Cyrus, devant les rires et applaudissements de tous ses collègues.

En 10 engagements sous Nick Nurse, Gillespie a publié en moyenne 5.3 PTS, 3.6 REB et 1.0 BLK par match en 16 minutes de jeu, tout en convertissant ses tirs avec un rendement total de 60%. Son travail défensif est son atout le plus cher à ce point-ci de sa carrière, et s’il poursuit sur cette même courbe de progression, il pourrait bien concrétiser une très longue carrière chez les pros.

Précédemment :

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 893