Charlie Ward : ce gagnant du Heisman qui a préféré la NBA à la NFL

Le titre vous a peut-être fait sourciller, et pourtant il est entièrement vrai. Même s’il a remporté le trophée Heisman, décerné au meilleur joueur de football universitaire aux États-Unis, Charlie Ward a tourné le dos à la NFL. Il a préféré intégrer les rangs de la NBA, ligue dans laquelle il a évolué pendant onze ans.

Comme le repêchage de la NFL a lieu ce soir, on s’est dit qu’il était approprié de revenir sur son histoire.

C’était en 1993. Après une saison électrisante dans l’uniforme des Seminoles de Florida State, le quart-arrière Charlie Ward a été reconnu comme le meilleur espoir football au pays. Faisant partie de l’équipe depuis 1989 et ayant du même coup écoulé sa dernière année d’éligibilité, tout le monde s’attendait à le voir quitter pour la NFL l’année suivante.

Il a bien fait le saut chez les professionnels, mais d’une manière différente de celle qui était anticipée. Il faut savoir que Ward a également porté le chapeau de point guard partant pour les Seminoles dans l’équipe de basketball. C’est ce sport et non le football qui le passionnait véritablement, ce qui l’a mené à repousser volontairement les équipes de la NFL voulant le sélectionner.

Le message était clair : si je ne suis pas repêché en première ronde, je ne joue pas dans la NFL. Personne n’a voulu prendre le risque. Il est donc encore à ce jour l’un des seuls récipiendaires du Heisman à ne pas avoir été nommés lors d’un encan amateur.

Le natif de Thomasville en Géorgie a bien été repêché au premier tour, mais par les Knicks, dans la NBA. C’était au 26e rang en 1994 – et c’est également l’équipe pour qui il a disputé 580 de ses 630 parties à vie. Les 50 autres ont été répartis entre les Spurs et les Rockets avant qu’il ne prenne sa retraite, en 2005.

Sa carrière professionnelle n’a rien eu d’exceptionnel, comme en témoigne ses moyennes de 6.3 PTS, 2.6 REB et 4.0 AST. Mais elle a durée plus d’une décennie – et elle témoigne de sa polyvalence hors-norme.

Polyvalence qui, en plus de pouvoir être rapportée au football et au basketball, a tissé quelques liens ailleurs. Car en plus de tout ce qui précède, Charlie Ward a été repêché à deux reprises dans la MLB (Brewers/’93 et Yankees/’94) et se démarquait comme un joueur de tennis émérite.

Il est donc vraisemblablement l’un des athlètes les plus complets à avoir foulé le sol de la Terre.

Image par défaut
William Thériault
William est un véritable passionné d'actualité et d'information. Rêveur se démenant au quotidien, il a le journalisme pour vocation.Le sport, c'est son amour de jeunesse.
Publications: 777