Karl-Anthony Towns veut Anthony Edwards comme Recrue de l’année

En début d’année, tout le monde était prêt à remettre le titre de Recrue de l’année à LaMelo Ball, presque sur un plateau d’argent. Puis il s’est blessé, environ au même moment où Anthony Edwards connaissait ses meilleurs moments. La lutte est beaucoup plus serrée qu’elle ne l’était, disons.

Et au Minnesota, on penche évidemment pour Edwards. Premier choix au total par les Timberwolves au dernier repêchage, le shooting guard de 19 ans est sur une superbe lancée depuis le mois de mars.

Son coéquipier, le centre étoile Karl-Anthony Towns (un ancien récipiendaire de cette récompense, en 2016) s’inscrit dans cette optique de pensée. Pour lui, Anthony Edwards est la Recrue de l’année.

« Il n’y a pas d’autre recrue [que lui] qui cause des ravages et du grabuge avant même que le match ne commence. »

– Karl-Anthony Towns, sur les recrues cette année

Il ne reste que quatre à sept matchs à la saison régulière, dépendamment des équipes. Voici comment les deux favoris performent jusqu’à maintenant.

Matchs jouésPPGRPGAPG
Anthony Edwards (Timberwolves)6719.04.72.8
LaMelo Ball (Hornets)4615.95.96.2

Si Edwards est un meilleur marqueur, il est moins polyvalent que son rival, lui aussi âgé de 19 ans. Ce qui pourrait – et qui devrait – logiquement lui donner l’avantage, c’est le fait qu’il ait pris part à chacune des rencontres de son équipe, un facteur non-négligeable. Après tout, des joueurs comme Joel Embiid et Zion Williamson, pourtant d’excellentes recrues ont vu leur candidature devenir désuète pour cette raison dans les dernières années.

Que priorisera-t-on? Ce sera aux journalistes et aux médias invités de trancher, et la réponse sera connue dans les prochaines semaines.

Image par défaut
William Thériault
William est un véritable passionné d'actualité et d'information. Rêveur se démenant au quotidien, il a le journalisme pour vocation.Le sport, c'est son amour de jeunesse.
Publications: 777