Stephen Curry marque 49 points en 29 minutes face au Thunder

Samedi soir, Stephen Curry a continué son incroyable saison en marquant 49 points en 29 minutes de temps de jeu. Le Chef n’a pas eu à mettre les pieds sur le terrain pendant le 4e quart parce que son équipe avait déjà créé un écart insurmontable face à OKC. Les Warriors ont écrasé le Thunder par la marque finale de 136-97.

Hier, le Baby-Faced Assassin jouait son deuxième match de suite contre les hommes de Mark Daigneault. Malgré les efforts de l’excellent défenseur Luguentz Dort, le numéro 30 était simplement inarrêtable. Il a terminé la rencontre avec un taux d’efficacité exceptionnel du terrain (14-26) et derrière la ligne de 3 points (11-21), et ce, même si le degré de difficulté de la plupart des tirs qu’il a tentés était très élevé.

Cette victoire accompagnée d’une défaite des Grizzlies a cimenté davantage la place des Dubs au 8e rang de l’Ouest avec seulement quelques parties à jouer pour chaque club. Si les séries démarraient aujourd’hui, Steph et les Warriors affronteraient LeBron et les Lakers dans le tournoi play-in, ce qui ferait sans aucun doute le bonheur des amateurs de la NBA.

Cette saison, Curry demeure encore une fois l’un des joueurs les plus divertissants à regarder. Peu d’athlètes possèdent le sens du spectacle comme lui. Le guard dégage un mélange de confiance, d’arrogance et de plaisir lorsqu’il est sur le terrain. Il tente et réussit des tirs audacieux d’une profondeur ridicule en plus de posséder une capacité de finition à l’intérieur fortement au-dessus de la moyenne.

Motivation 

La course pour le titre du meilleur marqueur est extrêmement serrée en ce moment. Steph Curry (31.9) détient un léger avantage sur Bradley Beal (31.4) alors que la fin de la saison approche à grands pas.

Avant de commencer la partie samedi soir, le joueur étoile de Golden State était bel et bien au courant que Beal venait tout juste de marquer 50 points. Cela n’a fait que motiver Curry à enregistrer plusieurs points face au Thunder.

« Bien sûr, j’étais au courant », a avoué Steph après le match. « Je reste au courant de ce qu’il fait. Il joue évidemment à un très haut niveau chaque soir, mais lorsque quelqu’un marque 50 points, on en entend toujours parler. »

Image par défaut
Dominic Gildener
Dominic étudie en journalisme à l'Université de Montréal. Il est passionné par la NBA depuis l'âge de 10 ans. À l'aide de sa plume, il souhaite partager cette passion avec le public. Il se dit satisfait de voir la popularité du basketball augmenter au Québec.
Publications: 216