Anthony Davis reprend du poil de la bête

Les Lakers ont beau avoir connu une séquence de 13 matchs difficile au fil du mois d’avril et mai, avec quatre victoires pour neuf revers, mais le retour aux sources d’Anthony Davis qui enfile deux excellentes performances consécutives est un signe plus qu’encourageant. Le power forward étoile a pris son temps avant de retrouver son aise sur les parquets suivant des prestations peu inspirées, après 30 matchs d’inaction (blessure au mollet), mais le voilà de retour à ses habitudes, comme il l’a lui-même si bien dit lors du combat de dimanche soir face aux Suns de Phoenix : « I’m back. »

Le gaillard de 6 pieds 11 a signé une production de 42 points, 12 rebonds, 5 passes décisives, 3 vols et 3 blocs en 40 minutes de jeu. N’opérant plus sous une restriction de minutes, AD a réellement été déchaîné contre Chris Paul (13 points, 10 aides) et les Suns, ainsi qu’au précédent match chez les Trail Blazers à Portland, là où Davis a récolté 36 points et 12 rebonds.

Sa performance d’hier a non seulement contribué aux efforts victorieux des siens au Staples Center, mais elle lui a aussi valu une mention dans le livre d’Histoire de l’illustre franchise des Lakers de Los Angeles. The Brow était le premier membre de l’équipe à enregistrer 40 points ou plus, 10 rebonds ou plus, 5 passes ou plus, 3 interceptions ou plus et 3 blocs ou plus en une seule partie depuis que Shaquille O’Neal a complété le fait d’armes en 2001.

Si les partisans du Lakeshow ne peuvent qu’être heureux de cette renaissance de la part de Davis, le reste de la conférence de l’Ouest se réjouit un peu moins. L.A. figure aujourd’hui au 7e rang du tableau, en pole position du tournoi de play-in devant les Warriors de Golden State, et aucun rival de l’Ouest ne souhaite croiser le fer avec les Lakers si AD est au sommet de sa forme comme il l’a prouvé dimanche et vendredi soirs.

Si Frank Vogel et ses hommes amorcent les séries éliminatoires le 22 mai prochain au 7e échelon, et que LeBron James est également de retour en santé, la 2e place de la conférence – appartenant présentement aux Suns – est certaine d’y goûter.

James pourrait d’ailleurs revenir au jeu (blessure à la cheville) aussi tôt que demain, mardi le 11 mai.

Avant d’exploser aux deux derniers matchs, Anthony Davis faisait démonstration d’une léthargie offensive, lui qui maintenait en moyenne 16 PTS, 6.0 REB, 2.5 AST et un pourcentage de réussite au tir de 39%, en 27 minutes par rencontre à travers huit départs. L’équipe hollywoodienne risque fortement de conserver sa 7e place avec seulement quatre matchs à faire au calendrier régulier, mais s’ils se hissent jusqu’au 6e rang en surclassant les Blazers qui ne jouissent que d’une avance d’un match, ils verraient leurs rivaux de Los Angeles, les Clippers, au tout premier tour d’activité; un duel fantastique si tôt en playoffs.

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 893