Jordan Clarkson consolide sa candidature comme Sixième homme de l’année

Le Jazz de l’Utah (50-20) connaît une saison de rêve et Jordan Clarkson n’est pas étranger aux succès de l’équipe. Le garde a conservé un niveau de jeu dans les derniers matchs qui confirment essentiellement qu’il sera nommé Sixième homme de l’année dans la NBA, si son collègue Joe Ingles n’obtient pas la mention.

Aucun joueur de banc n’a autant marqué que Jordan Clarkson cette saison (18.2 points par match). Seul Tim Hardaway Jr des Mavericks, avec 16.8 points par match, se rapproche de la production du joueur du Jazz. Hardaway Jr a toutefois été sur le cinq partant de son équipe à 29 reprises, contre une seule pour Clarkson.

Partant au sein des Lakers en début de carrière, le Floridien a été plus souvent qu’autrement utilisé comme joueur de banc par la suite avec les Cavaliers de Cleveland, puis avec le Jazz. Il connait sans l’ombre d’un doute sa meilleure campagne chez les pros.

Si on en croit les prédictions d’experts, le seul joueur qui pourrait mettre des bâtons dans les roues de Clarkson dans cet course au Sixth Man est aussi sur la deuxième unité du Jazz; il s’agit de Joe Ingles et son ahurissant rendement true shooting de 67.8% qui le place dans une ligue à part en termes d’efficacité. Néanmoins, le sommet du palmarès pour ce prestigieux prix annuel sera dominé par la franchise établie à Salt Lake City.

Montrezl Harrell a remporté le titre de Sixième homme l’an dernier alors qu’il évoluait pour les Clippers de Los Angeles. Précédemment, son ancien coéquipier Lou Williams l’avait remporté consécutivement en 2018 et 2019. Pour être éligible à l’honneur, chaque joueur doit avoir joué la majorité de ses matchs de la saison régulière en sortie de banc, nonobstant le nombre de minutes jouées par rencontre. 

Image par défaut
Gabriel Duhamel
Publications: 75