15 matchs en une journée pour clore la saison régulière de la NBA

En ce dimanche 16 mai, toutes les équipes de la NBA vont disputer une partie. Au total, 15 rencontres sont à l’horaire et les premières débuteront à 13h00. La dernière journée de cette saison écourtée représente bien l’essence de celle-ci, soit beaucoup de matchs joués en l’espace de peu de temps.

Un nuage d’incertitude planait au-dessus de la ligue tout au long de la présente campagne en raison de la pandémie. Entre les nombreux affrontements reportés et les absences prolongées de plusieurs joueurs, la NBA a vécu quelque chose d’unique et de jamais vu au cours des six derniers mois, tout comme la plupart des ligues sportives professionnelles.

En général, la dernière journée d’une saison ne représente pas grand-chose pour la majorité des clubs. On peut souvent voir des joueurs de fond de banc obtenir beaucoup de temps de jeu. Même si cela risque d’arriver aujourd’hui, les choses sont différentes cette année; les résultats de la journée vont déterminer le positionnement de plusieurs équipes dans les classements, tant à l’Ouest qu’à l’Est.

Les matchs à surveiller

Charlotte et Washington possèdent une fiche identique de 33 victoires et 38 défaites. Russell Westbrook et les Wizards vont donc affronter LaMelo Ball et les Hornets dans une bataille pour le 8e rang de l’Est. Ce match, qui débutera à 13h, compte beaucoup. Bien sûr, les deux équipes se sont déjà garantie une place dans le tournoi de play-in. Toutefois, la franchise gagnante aura deux chances de se qualifier pour les séries plutôt qu’une. Elle pourra donc se permettre une défaite contre les Celtics sans pour autant être éliminée. La franchise perdante aujourd’hui devra, elle, gagner deux fois de suite pour obtenir le 8e rang. 

Scénario identique pour Steph Curry et les Warriors (8e) qui possèdent la même fiche que Ja Morant et les Grizzlies (9e) avec 38 victoires et 33 défaites. Le match se tiendra à 15h30.

De leur côté, LeBron James et les Lakers peuvent éviter le play-in et s’emparer du 6e rang à l’Ouest s’ils gagnent face aux Pelicans (21h00) et que Damian Lillard et les Trail Blazers perdent contre Nikola Jokic et les Nuggets (21h00).

D’autres enjeux

Les Pacers de l’Indiana peuvent se garantir le 9e rang dans le tableau de l’Est, avec un gain, mais glisseront au 10e s’ils tombaient face aux Raptors (13h00). Les Knicks de New York jouent également pour beaucoup, eux qui souhaitent conserver la précieuse 4e place, mais ne pourraient que le faire s’ils récoltent une victoire face aux Celtics (13h00) et que Miami et Atlanta écopent tous deux de revers.

D’ailleurs, les Hawks visent aussi le statut de 4e meilleure posture dans l’Est. Il faudra cependant qu’ils terrassent les Rockets (19h00), en plus de voir les Knicks perdre leur tout dernier match. Les hommes de Nate McMillan ne descendront pas plus bas que la 5e position.

D’autre part, le Heat – qui devrait néanmoins finir la saison avec une 6e place – peut se hisser jusqu’au 5e plateau grâce à une victoire aux dépens de Detroit (20h00) et d’une défaite des Knicks.

Les Mavericks sont dans une situation identique dans l’association opposée, dépendamment du sort des Trail Blazers.

Le tout premier échelon du palmarès de l’Ouest est en jeu aujourd’hui, alors que Devin Booker et les Suns tenteront de s’en emparer grâce à une victoire à 14h00 contre San Antonio – qui eux ne seront pas délogés du 10e rang – et une défaite de la part du Jazz aux mains des Kings (21h00).

De l’autre côté du continent, les 76ers ont garanti leur première position, mais les Nets et les Bucks se départageront la deuxième en après-midi : Brooklyn nécessite une victoire contre Cleveland (19h00), ainsi qu’une défaite de Milwaukee, qui se mesurent aux Bulls à 21h00, afin de la conserver.

On assiste peut-être à la dernière journée la plus intéressante d’une saison régulière de l’histoire de la NBA en matière d’enjeux. Les amateurs de basketball sont donc gâtés quelques jours avant le play-in et les séries éliminatoires.

Image par défaut
Dominic Gildener
Dominic étudie en journalisme à l'Université de Montréal. Il est passionné par la NBA depuis l'âge de 10 ans. À l'aide de sa plume, il souhaite partager cette passion avec le public. Il se dit satisfait de voir la popularité du basketball augmenter au Québec.
Publications: 211