La NBA donne le titre de meilleur bloqueur à Myles Turner

Après une révision de son livre des règlements, la NBA a décidé d’octroyer le titre de bloqueur par excellence à Myles Turner des Pacers de l’Indiana au lieu de Rudy Gobert du Jazz de l’Utah, même si le premier n’était d’abord pas admissible à recevoir ce titre.

Auteur de la meilleure moyenne de blocs par rencontre lors de la saison 2016-2017, Gobert pensait bien répéter à nouveau l’exploit, cette saison. Le Français a établi un sommet personnel à ce chapitre, avec 2.7 réjections par partie. Seul Myles Turner le devançait, avec 3.4.

Sauf qu’au départ, le joueur des Pacers ne pouvait pas officiellement dépasser Gobzilla, car il n’a joué que 47 matchs en 2020-2021. Selon le règlement, un joueur doit avoir joué au moins 75% des duels de son équipe pour être qualifié, ce qui donne un total de 51 pour cette campagne légèrement écourtée.

Ce qui a aidé Turner dans cette histoire, c’est que son avance sur Gobert était tellement grande, qu’on a jugé qu’il aurait gagné l’honneur, même s’il avait été en uniforme et n’aurait joué aucune minute lors ces quatre parties supplémentaires. Pour le Texan d’origine, c’est un deuxième accomplissement de la sorte depuis son arrivée dans la NBA, en 2015-2016.

Image par défaut
Pierre-Olivier Poulin
Publications: 197