La foule de Denver hue toujours Carmelo Anthony 10 ans après son départ

Samedi, lors du match #1 entre les Nuggets et les Trail Blazers, la foule présente au Ball Arena a hué le numéro 00 après pratiquement chacun des paniers qu’il a réussis.

En 2011, les Nuggets envoyaient leur joueur de franchise, Carmelo Anthony, à New-York dans un énorme échange impliquant plusieurs joueurs et quelques choix de repêchage. Au cours des mois précédant la transaction, Melo avait partagé son désir de quitter le Mile High City pour aller s’installer dans la Grosse Pomme.

Cela fait déjà 10 ans que l’organisation de Denver a décidé de respecter la demande du forward en l’envoyant dans sa ville natale. Toutefois, les fans de l’équipe semblent encore lui en vouloir à ce jour, mais pourquoi? Ils ont pourtant maintenant l’un des meilleurs basketteurs de la ligue dans leur effectif, Nikola Jokic, qui sera sans doute couronné MVP cette saison. Sans compter le jeune marqueur talentueux Michael Porter Jr et l’excellent Canadien Jamal Murray.

Source de motivation

Samedi, Melo n’a pas laissé les cris de la foule le distraire, au contraire même. Il semble les avoir utilisés pour se motiver. L’athlète de 36 ans a joué son rôle de 6e homme à merveille, terminant la partie avec 18 points sur des pourcentages de réussite très efficaces au tir (6-12 du terrain et 4-8 derrière la ligne à 3 points) en 22 minutes de temps de jeu.

Après la rencontre, Anthony a réagi aux huées en répondant aux questions des journalistes.

« Que peuvent-ils faire d’autre? Je ne sais pas pour quelle raison ils me huent encore. Je n’ai pas la réponse à cette question. Je ne sais pas. J’ai tout donné quand j’étais ici, pendant presque huit années », a dit Carmelo. « Je n’ai jamais dit quoi que ce soit à propos des fans, de Denver, de l’organisation ou des joueurs. Je ne me suis jamais plaint. Même quand ce n’était pas de ma faute, j’étais prêt à prendre le blâme. C’est comme si j’étais né ici, à Denver. J’ai commencé ma carrière avec les Nuggets donc cet endroit sera toujours spécial pour moi, malgré les huées. »

Image par défaut
Dominic Gildener
Dominic étudie en journalisme à l'Université de Montréal. Il est passionné par la NBA depuis l'âge de 10 ans. À l'aide de sa plume, il souhaite partager cette passion avec le public. Il se dit satisfait de voir la popularité du basketball augmenter au Québec.
Publications: 211