Le maire de New York a quelques mots pour Trae Young

Bill de Blasio, le maire de la ville de New York, s’est adressé aux médias locaux mardi dans le cadre d’une annonce quotidienne et a profité de cette opportunité pour également envoyer un message, cette fois plus personnel, au meneur de jeu des Hawks d’Atlanta, Trae Young. Vêtu d’une casquette des Knicks, le politicien lui a demandé « d’arrêter de chasser les fautes » sur le terrain. Écoutez ici l’extrait en question :

Visiblement un partisan des Knicks, Bill de Blasio qualifiait le message « d’annonce sérieuse et important ayant trait au basketball » avant de citer son désir, qu’il crédite au nom de la ville de New York et de « quiconque se soucie de jouer au basketball de la bonne façon ».

Le maire de la métropole américaine poursuit en citant le grand Steve Nash qui avait avoué plus tôt cette saison qu’il ne croyait pas que cette méthode de jeu se réduisait à du vrai basketball. Nash, désormais entraîneur-chef des Nets de Brooklyn, a gagné deux titres de MVP au fil de sa longue carrière en jouant au poste de point guard, le même que Young, chez les Suns de Phoenix, notamment.

Trae n’a pas répondu à l’appel de Bill de Blasio, au moment d’écrire ces lignes. Il se mesurera à nouveau aux Knicks de New York demain, mercredi le 26 mars, après avoir arraché la victoire à ses adversaires au Madison Square Garden, lors de la première rencontre de la série, grâce à 32 points et le tir de la gagne.

Moyennant 25.3 PTS, 9.4 AST et 3.9 REB par soir cette année, Ice Trae était 4e du circuit au chapitre des tentatives de lancers francs, avec 8.7 par match, et 2e pour les lancers francs convertis, avec 7.7 par match, derrière Joel Embiid (9.2).

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 893