Les Clippers perdent, mais les Mavericks l’emportent en jouant de manière irréelle

Oui, voir la série être 2 à 0 pour les Mavericks de Dallas face aux Clippers de Los Angeles constituent une certaine surprise. Si la défense et le sentiment d’urgence de ces derniers semblent quelque peu absents, il faut rendre crédit aux hommes de Rick Carlisle, qui sont d’une efficacité sans pareil dans cette série.

Comme le note le statisticien Seth Partnow de The Athletic, Dallas a maintenu un Effective field goal percentage de 69,5% lors de la rencontre #2, disputée mardi. Il s’agit du sixième meilleur taux dans toute l’histoire des éliminatoires de la NBA.

Ironiquement, les Clippers de Los Angeles ont la palme d’or dans cette liste, avec un eFG% de 76,2%. Encore plus ironique, ces derniers ont réalisé l’exploit l’an dernier…contre ces mêmes Mavericks. Lors de ce match #6, les Clippers avaient réussi 22 de leurs 35 tirs de trois points, ce qui leur avait permis de détruire leur adversaire au compte de 154 à 111.

Bien sûr, il y a le brio de Luka Doncic, mais Partnow note également que Dallas convertit une grosse part de leurs tirs non-contestés, 57,7% pour être plus exact. Une marge importante quand on prend en compte que la moyenne de la NBA tourne autour de 38%, selon les saisons.

C’est le cas de le dire, les Mavericks fournissent plus que la normalité et ce sera très compliquée (voir même impossible) de maintenir un tel rythme pendant le reste de la série. N’oublions pas que L.A a perdu ses deux rencontres par seulement 10 et 6 points respectivement et que la profondeur de l’équipe a fait défaut jusqu’à présent. On peut s’attendre à un retour des hommes de Tyronn Lue.

Image par défaut
Pierre-Olivier Poulin
Publications: 187