Un actionnaire des Timberwolves dépose un recours judiciaire concernant la vente du club

Le dossier de la vente des Timberwolves du Minnesota n’a pas fini de faire des vagues. Un des actionnaires de la franchise, Meyer Orbach, a rempli un recours judiciaire, prétextant que la vente de l’équipe à l’ex-vedette des Yankees de New York Alex Rodriguez et son partenaire Marc Lore contreviendrait à l’entente initiale entre le groupe en place.

Selon l’article d’Adrian Wojnarowski pour ESPN, Orbach (détenteur de 17% de l’équipe) reproche à Glen Taylor (l’actionnaire majoritaire) de ne pas avoir respecté la clause qui permet aux investisseurs minoritaires de vendre leurs intérêts avant ceux de Taylor. Ce règlement prévoit que ce processus doit s’enclencher après la conclusion du transfert, qui doit débuter le 1er juillet avec le premier paiement.

De plus, l’entente de 1,5 G$ n’inclurait pas de clause exigeant au nouveau groupe de propriétaires de garder la franchise au Minnesota, selon une copie de la plainte obtenue par ESPN. Ce qui veut donc dire que, contractuellement parlant, aucune mesure n’empêcherait la relocalisation des Timberwolves par A-Rod et Lore.

Glen Taylor avait pourtant avoué à plusieurs médias locaux qu’une telle exigence était initialement dans l’entente. De plus, il soutient que si Rodriguez et Lore réussissaient à briser cette clause, la NBA aura le dernier mot dans cette histoire, en ajoutant qu’elle n’acceptera pas une telle décision puisqu’une expansion vers Seattle est plus rentable qu’un déménagement.

Depuis le départ de Kevin Garnett en 2007-2008 jusqu’en 2018-2019, les Timberwolves du Minnesota sont la deuxième pire équipe au niveau des assistances, devançant seulement les Kings de Sacramento.

Image par défaut
Pierre-Olivier Poulin
Publications: 197