Le Heat au bord du gouffre et les Lakers en contrôle

Les deux meilleurs power forwards du circuit ont chacun dominé leur rencontre respective, hier, jeudi le 27 mai, alors que les Bucks de Milwaukee – menés par Giannis Antetokounmpo – s’emparent d’une convaincante avance de 3-0 face au Heat et que les Lakers de Los Angeles – derrière Anthony Davis – terrassent à nouveau les Suns pour prendre les devants de cette série, 2-1.

Même en territoire familier, Miami n’est pas parvenu à se ressaisir et soutirer une victoire aux puissants Bucks. L’histoire de l’an passé, écrite au sein de la bulle d’Orlando lorsque le Heat a vaincu Milwaukee en cinq matchs, est bien différente en 2021 : la troupe de Mike Budenholzer a enregistré 63 points de plus que ses adversaires au fil des deux derniers affrontements entre son club et celui d’Erik Spoelstra.

Cette divergence monumentale est en partie due à l’apport d’un nouvel arrivant du Wisconsin, le guard Jrue Holiday, qui a hier ajouté 19 points et 12 aides. Il présentait pour le match une cote de +41, soit la meilleure marque de la sorte pour un joueur des Bucks en séries depuis 1997. Au travers des trois engagements de l’équipe, Holiday présente une cote de +88, en contraste avec celle de -68 qu’arbore Jimmy Butler; la pire de sa formation.

Tout de même, Jimmy Buckets a mieux fait hier soir – dans un effort perdant, certes – en récoltant 19 points avec un rendement de 42%, en plus de 8 rebonds et 6 passes décisives. Il s’agit d’un apport vastement supérieur aux points qu’il amassait précédemment sur une efficacité de 25% lors des deux premiers combats.

De l’autre côté du terrain, le Greek Freak s’est tranquillement chargé d’enregistrer 17 points (50% du terrain), 17 rebonds et 5 assistances en 32 minutes de jeu, dans ce qui a finalement été une victoire aisée pour les siens, par la marque de 113-84. Khris Middleton a aussi laissé sa marque sur la joute grâce à 22 points, 8 rebonds et 5 passes.

Les rivaux de conférence croiseront le fer à nouveau samedi le 29 mai, à 13h30, dans un match de survie pour le Heat qui ne souhaite pas être balayé 4-0. Or, les chances de l’équipe qui atteignait la Finale en 2020 de sortir de ce gouffre et récidiver sont extrêmement minces.

Le combat qui a marqué la joute suivante, mettant en vedette les Suns de Phoenix et le Lakeshow au Staples Center, était celui de big men sous l’anneau qu’ont livré DeAndre Ayton et Anthony Davis. D’une part, AD semble finalement avoir retrouvé la forme qu’il mettait de l’avant lorsque son club complétait un parcours victorieux en 2020, et de l’autre, le jeune centre de la vallée du soleil se fait lentement un nom en tant que l’un des meilleurs gaillards à sa position.

Tout comme Luka Doncic et Trae Young le font depuis plusieurs jours, DA démontre en séries que la classe de recrues de 2018 regorge de talent de haut niveau. Il amasse en moyenne 22 points, 11 rebonds et 2 blocs par rencontre à travers trois duels, et c’est exactement la ligne statistique qu’il publiait hier à Los Angeles. Toutefois, son adversaire a connu un match encore plus dominant, ce qui aura été la clé du succès des Lakers.

Davis s’est chargé d’accumuler 34 points, 11 rebonds et 1 bloc en menant tous les marqueurs de la soirée, pour apporter le pointage final à 109-95. L’égalité désormais brisée, L.A. mène la série 2-1 et les Suns devront donc absolument gagner le prochain match, dimanche à 15h30, question de ne pas sombrer dans un trou de 3-1.

Le duo d’arrières de Chris Paul (7 PTS, 5 REB, 6 AST) et Devin Booker (19 PTS, 4 REB, 6 AST) ne pourra pas se permettre une autre prestation de la sorte. Jae Crowder se doit aussi de hausser son jeu de quelques crans, lui qui tirait le ballon du 3 points avec un taux de conversion de 39% lors des derniers playoffs, mais qui n’a mis que deux de ses 20 dernières tentatives dans le panier.

Si les Suns bénéficiaient de l’avantage du domicile en amorçant cette série, les Lakers était néanmoins favoris des parieurs pour sortir vainqueurs de ce « 4 de 7 ».

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 921