Joel Embiid est complètement dominant face aux Wizards

Samedi, les 76ers ont battu les Wizards de façon convaincante (132-103) sur la route afin de prendre un avantage de 3-0 dans leur affrontement de premier tour. Dans les trois premiers matchs, Joel Embiid s’est montré très dominant. Le joueur étoile a réussi à marquer de plusieurs manières. Tel un magicien, il possède plus d’un tour dans son sac.

Washington compte deux guards de haut calibre dans son effectif en Russell Westbrook et Bradley Beal. C’est grâce à ces deux athlètes que la franchise a réussi à se qualifier pour les séries malgré un début de saison effroyable. Rappelons-nous que les Wiz avaient seulement 0,6% de chance de se retrouver au minimum au 8e rang de l’Est à la fin de leur campagne 2020-2021 en date du 6 avril, selon ESPN. L’équipe a réussi à enchaîner assez de victoires pour accomplir l’impensable en grande partie grâce au talent de marqueur de Beal et aux nombreux triple-doubles du Brodie.

Malgré ce bel effort, les hommes de Scott Brooks ne sont simplement pas de taille face à la troupe de Doc Rivers, dans tous les sens du terme. Le trophée de MVP sera sans doute remis à Nikola Jokic cette année. Embiid devrait finir en deuxième position. Toutefois, si les blessures n’avaient pas forcé le Camerounais à rater 21 rencontres cette saison, la course aurait sûrement été plus serrée entre les deux big men.

Statistiques impressionnantes

Avec une rotation de joueurs intérieurs composée de Robin Lopez, Alex Len et Daniel Gafford, Washington n’a simplement pas les outils pour arrêter, ni même ralentir, Joel. Samedi, le centre de Philly a marqué 36 points, un sommet personnel en séries, avec aisance et très efficacement. En seulement 28 minutes de temps de jeu, le basketteur de 27 ans a réussi 14 des 18 tirs qu’il a tentés, dont 3 sur 4 derrière la ligne de 3 points. De plus, il a récolté 8 rebonds, 2 passes décisives, 3 interceptions et 1 contre.

La façon dont Embiid a marqué ses points dans le match #3 était très impressionnante. Bien sûr, il a abusé ses adversaires dans la peinture, mais son adresse à 3 points était aussi remarquable. Sans oublier les nombreux tirs à mi-distance qu’il a converti, dont certains étaient d’un degré de difficulté ridicule. On a eu droit à plusieurs tirs off-balance et fadeaway sur un pied, et ce, même lorsque deux défenseurs tentaient de lui mettre de la pression en même temps.

En 3 matchs de séries, les moyennes de Joel prouvent sa dominance. En 28.0 minutes de temps de jeu, il accumule 29.3 points et 7 rebonds. Le 3e choix du repêchage de 2014 tire à 67% du terrain, 54% du centre-ville et 87% de la ligne de lancer franc. Quant à ses statistiques avancées, elles sont incroyables. Sa cote offensive est de 143.5 et sa cote défensive se situe à 103.9 à l’heure actuelle, lui donnant un net rating hallucinant de 39.6. Avec un effective field goal % (EFG %) de 73,9 et un true shooting % (TS%) de 78,4, il établit de loin ses meilleurs chiffres en carrière dans ces catégories.

En incluant la saison régulière et les séries, les 76ers possèdent la meilleure fiche de la NBA (20 victoires et 8 défaites), à égalité avec les Hawks, depuis le 1er avril.

Image par défaut
Dominic Gildener
Dominic étudie en journalisme à l'Université de Montréal. Il est passionné par la NBA depuis l'âge de 10 ans. À l'aide de sa plume, il souhaite partager cette passion avec le public. Il se dit satisfait de voir la popularité du basketball augmenter au Québec.
Publications: 211