Au moins 1000 points chaque année, rare accomplissement

Non pas Stephen Curry, James Harden, Kevin Durant, Kawhi Leonard ou Damian Lillard, mais bien DeMar DeRozan est un de seulement trois joueurs à avoir accompli « l’exploit de 1000 points ». L’ancien Raptor a fait preuve d’un extrêmement haut degré de constance au fil de sa carrière de marqueur, lui qui récolte au minimum 1000 points par campagne à chaque année, depuis 2010.

C’est donc pour une 11e saison consécutive que DeMar surpasse le plateau, avec 1316 points, et il est accompagné de LeBron James et Russell Westbrook au sommet de ce palmarès élite de rendement si assidu. Le swingman des Spurs de San Antonio a connu un calendrier régulier qui a somme toute passé sous le radar, à nouveau, se méritant le 26e rang des meilleurs marqueurs totaux pour 2020-2021.

Or, Stephen Curry trône seul au sommet de cette liste avec la seule marque supérieure à 2000 points. Damian Lillard, Nikola Jokic, Bradley Beal et Luka Doncic complètent ensuite le top 5, alors que LeBron a glissé jusqu’au 46e rang, et Westbrook fait mieux avec une 19e place.

Si vous étiez curieux quant à l’identité des meneurs de points totaux lors d’années précédentes, ne vous creusez pas trop la tête : James Harden portait la couronne de 2019 à 2020, précédé de King James (2018) et du Brodie (2017). L’année d’avant, toutefois, la lutte entre The Beard et Chef Curry n’aurait pas pu être disputée plus chaudement :

alleyoop360.com-au-moins-1000-points-chaque-annee-2021-05-31_19-46-40_546530
landofbasketball.com

Si ces totaux sont aujourd’hui des plus impressionnants, ils paraissent insignifiants lorsque comparés à ce que les grands Wilt Chamberlain et Michael Jordan ont réussi à accomplir au fil de leur illustre carrière respective. Voici les 10 meilleures saisons de l’histoire, en ne se basant que sur la récolte totale de paniers :

alleyoop360.com-au-moins-1000-points-chaque-annee-2021-05-31_19-51-35_998287
landofbasketball.com

DeRozan, à 31 ans, ne s’approchera jamais de ces faits d’armes, mais ça n’empêche pas le « prince de la mi-distance » de tranquillement monter tout un CV dans la NBA. Les Spurs ont été contraints de s’absenter des séries éliminatoires pour la deuxième année consécutive, certes, mais le numéro 10 n’est pas à blâmer pour les insuccès du club, lui qui maintenait en moyenne 21.6 PTS, 6.9 AST et 4.2 REB par match avec une efficacité de 50% du terrain.

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 911