Un agent de sécurité des Nets suspendu pour avoir poussé PJ Tucker

L’ancien garde du corps de Kevin Durant, qui est maintenant employé par les Nets comme agent de sécurité, a reçu une punition de la part de la NBA pour avoir poussé PJ Tucker lors du match #3 entre Brooklyn et Milwaukee. L’homme en question est suspendu pour le reste des rencontres ayant lieu au Fiserv Forum et n’aura pas le droit d’être sur le terrain au Barclays Center pour le reste de la présente série.

Il n’est bien sûr pas facile de tenter de ralentir l’un des marqueurs les plus prolifiques de l’histoire de la NBA. PJ Tucker en sait quelque chose. En ce moment, le forward des Bucks a une tâche très dure en tant que défenseur principal de KD dans l’affrontement de deuxième tour entre les deux clubs de l’Est. On peut souvent voir de la frustration sur la figure du vétéran lorsqu’une faute est appelée contre lui. 

Pendant le 3e quart du match # 3, les deux basketteurs étaient en désaccord à la suite du coup de sifflet d’un arbitre. Une brève altercation entre les athlètes s’en est suivie.

Des entraîneurs des deux formations ainsi que quelques joueurs se sont rapidement placés entre les deux adversaires pour tenter de calmer les esprits. C’est à ce moment que l’agent de sécurité des Nets est arrivé sur le terrain et a poussé Tucker dans le dos. L’athlète de 36 ans n’a pas du tout apprécié le geste. Certains diront, avec raison, que l’ancien garde du corps de Durant a mis de l’huile sur le feu au lieu d’essayer de détendre l’atmosphère comme il aurait dû le faire.

Il est préférable pour la ligue d’éviter que de telles situations se reproduisent. La décision d’Adam Silver semble donc raisonnable.

Réactions

L’entraîneur-chef de Milwaukee, Mike Budenholzer, a partagé son opinion sur cette histoire samedi.

« Pour être honnête, sur le coup, je n’avais aucune idée de qui il était ou d’avec qui il était affilié », a dit Budenholzer. « Lors d’une altercation entre deux joueurs, les gens viennent sur le terrain pour s’assurer que tout est sous contrôle et non pour pousser l’une des deux personnes impliquées dans la querelle. »

Le forward des Bucks, Bobby Portis, a réagi d’une façon similaire.

« C’est un peu fou. Il a juste décidé d’attaquer PJ et de s’en prendre à lui précisément en le poussant dans le dos », a dit Portis. « La plupart du temps, les agents de sécurité se placent au milieu des partis impliqués dans une dispute. Il a donc probablement dépassé les bornes avec son geste. »

Image par défaut
Dominic Gildener
Dominic étudie en journalisme à l'Université de Montréal. Il est passionné par la NBA depuis l'âge de 10 ans. À l'aide de sa plume, il souhaite partager cette passion avec le public. Il se dit satisfait de voir la popularité du basketball augmenter au Québec.
Publications: 216