La revanche de « Playoff P » : Paul George fait taire les critiques

Paul George a essuyé une tonne de critiques après l’élimination des Clippers dans la bulle d’Orlando et son surnom « Playoff P » était devenu une véritable risée. Nous vous avions toutefois prévenus : attention au revenge tour, c’est ce que Paul George fait de mieux.

« Un moins bon two-way forward que Jayson Tatum. »

« Pas meilleur que les joueurs de rôle des Clippers. »

« Doit absolument être échangé »

Voici un mince échantillon de tout ce qui s’est dit sur Paul George lors de la dernière saison morte. Visiblement, le vétéran en a pris bonne note, lui qui connaît actuellement les meilleures séries de sa carrière :

PG brillait dans l’ombre de Kawhi depuis le début des éliminatoires (23.6 PTS, 9.0 REB, 5.7 AST au 1er tour), mais tous les projecteurs étaient sur lui hier soir en l’absence de son coéquipier. George a répondu à l’appel de manière sensationnelle : 37 points et 16 rebonds qui ont permis aux Clippers de surprendre le Jazz, prenant une importante avance de 3-2 dans la série de 2e tour alors que tout le monde les croyait battus suite à la blessure de Kawhi.

Il s’agit là d’une leçon à prendre en note pour plusieurs partisans : tous les joueurs ont des passes difficiles, ce n’est pas la fin de leur carrière pour autant. Voici ce que j’avais écris dans un article en décembre dernier :

George avait connu une campagne décevante en 2017-2018 alors que l’ailier vedette faisait ses débuts à OKC. L’année suivante, toujours chez le Thunder, PG terminait la saison avec des sommets personnels dans presque toutes les catégories statistiques : 28.0 PTS, 8.2 REB, 4.1 AST et 2.2 STL par match. Je m’attend donc à voir une progression semblable pour sa deuxième année chez les Clippers, particulièrement dans la situation actuelle où les partisans lui lancent des tomates. Bref, le revenge tour de Paul George s’en vient.

Maintenant que j’ai pris mon victory lap, terminons en remettant les projecteurs sur Paul George : sans Kawhi à ses côtés, PG devra continuer à jouer le meilleur basketball de sa carrière pour donner une chance à son équipe. Il est très dommage de voir les Clippers privés de Leonard alors que la formation de Los Angeles performait enfin à la hauteur des attentes, mais qui sait, ce ne serait pas la première fois que Paul George traîne une équipe sur son dos jusqu’en finale…

Image par défaut
Manuel Villeneuve
Publications: 551