Trae Young donne le ton aux finales de l’Est

Trae Young des Hawks a fait taire ses détracteurs, à nouveau, hier soir face aux Bucks, alors qu’Atlanta débarquait en sol ennemi pour se mériter la première victoire de cette finale de conférence. Young a mené la rencontre d’une main de fer avec une performance digne des plus grands de l’histoire, à seulement 22 ans. Voici la liste de records et faits d’armes qu’a ajouté le jeune point guard à son CV grandissant, mercredi soir.

Le 5e choix au total de l’encan de 2018, échangé alors pour Luka Doncic et un autre choix de premier tour, est resplendissant depuis l’amorce de son premier parcours éliminatoire en carrière. Il brillait encore de mille feux hier dans la victoire in extremis des siens, 116-113, grâce à 48 points, 7 rebonds, 11 assistances et un rendement total de 50% au tir.

Personne n’a jamais enregistré 45 points ou plus et 10 passes décisives ou plus en finale de conférence avant. Personne.

Le meneur de petite stature a effectivement bien fait à ses premiers moments en finale de conférence, puisqu’il est maintenant premier de l’histoire pour les points récoltés dans le cadre de ses débuts en troisième ronde d’éliminatoires. Le prochain nom sur la liste est Amar’e Stoudemire qui en avait ajouté 41. Trae Young devançait tous les marqueurs de la joute par au moins 14 points, avec son sommet personnel en carrière, devenant également le deuxième joueur de l’histoire de 22 ans ou moins à monter une prestation de 45 points ou plus et 10 passes ou plus, en playoffs.

L’autre? Son rival Luka Doncic, avec qui il est intimement lié depuis leur arrivée en NBA.

Cet ahurissant total de points représente maintenant le troisième plus grand de l’histoire des Hawks, en séries, se plaçant tout juste derrière les légendes Bob Pettit et Dominique Wilkins qui ont chacun cumulé 50 points. Si la tendance se maintient, Ice Trae devrait s’emparer du tout premier échelon de ce palmarès, un de ces jours.

À noter aussi que sa récolte de panier a valu à Young une égalité avec le quatrième rang d’une autre liste encore plus illustre, soit celle des plus hauts totaux de points en une joute de finale de conférence.

  1. Michael Jordan – 54 PTS (1993)
  2. Dirk Nowitzki – 50 PTS (2006)
  3. LeBron James – 49 PTS (2009)
  4. Trae Young – 48 PTS (2021)
  5. Dirk Nowitzki – 48 PTS (2011)
  6. LeBron James – 48 PTS (2007)
  7. Michael Jordan – 47 PTS (1990)
  8. LeBron James – 46 PTS (2018)
  9. Allen Iverson – 46 PTS (2001)
  10. Michael Jordan – 46 PTS (1989)

Une prestation du genre, quoique toujours impressionnante, peut parfois sembler comme prosaïque pour l’excellent joueur offensif qu’est Trae Young, certes. Mais il faut être conscient de la grandeur de son accomplissement, dans une étape des séries aussi rude que la finale de conférence : le guard de 22 ans et 6 pieds, 1 pouce mérite toute notre admiration.

À titre de note, il avait mainmise sur 72 des points d’Atlanta au match #1, par le tir ou la passe, alors qu’il permet à sa formation de gagner encore une autre première partie d’une série sur la route; une troisième déjà cette année. Il s’agit donc de la première fois qu’on voit un scénario similaire se produire depuis 1998-1999, lorsque les Knicks de New York avaient aussi surpris leurs adversaires de la sorte (excluant la bulle d’Orlando en 2020).

Chez l’opposant, Giannis Antetokounmpo a connu une autre soirée géniale au travail; ses 34 points, 12 rebonds, 9 passes, 2 vols et 2 blocs étaient cependant insuffisants pour défendre son domicile, même avec la contribution de 33 points et 12 passes de Jrue Holiday. Le duo d’étoiles devra obtenir un support plus important de la part des autres membres du club, ainsi que décocher de l’extérieur avec un meilleur taux d’efficacité collectif que 22% (8 tirs à 3 points réussis).

Les Hawks se mesureront aux Bucks à nouveau demain, le 25 juin, à 20h30, toujours au Fiserv Forum de Milwaukee.

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 892