Khris Middleton aide Milwaukee à prendre l’avance 2-1

Les Bucks surprenaient les Hawks hier soir à Atlanta en leur permettant de goûter à leur propre médecine, remportant leur premier match sur la route dans cet affrontement. Le match #3 était d’ailleurs à l’image de cette série en dents de scie, jusqu’au 4e quart-temps, là où Khris Middleton s’est transformé en Michael Jordan pour soutirer une victoire au State Farm Arena d’Atlanta. Pendant ce temps, Giannis Antetokounmpo aussi enregistrait des statistiques fulgurantes, alors que Trae Young se tordait la cheville; tout le monde retient son souffle en Géorgie, depuis hier.

Au quatrième et dernier engagement de la soirée de dimanche, Khris Middleton a décidé de porter Milwaukee sur son dos et de marquer 20 des 30 points des siens, tandis que les adversaires n’en amassaient que 17 au total; pourtant, les Hawks menaient en amorçant le 4e. Résultat : les Bucks prennent les devants 2-1 dans la série, grâce à une victoire convaincante par la marque de 113-102.

Ce sont finalement 38 points, 11 rebonds et 7 passes décisives qu’a ajouté Middleton à la fiche de match, lui qui menait tous les marqueurs de la joute. Le shooting guard ne réalisait seulement que la deuxième performance de la sorte (30 PTS ou +, 10 REB ou +, 5 AST ou + et 5 3PTS ou +) en séries, dans l’histoire des Bucks. La première fois qu’un tel exploit a été atteint, Khris en était également l’auteur.

Voici ce que ses collègues avaient à dire au sujet de l’explosion offensive du garde de 29 ans :

« Ce que j’ai vu aujourd’hui était incroyable. C’était digne des plus grands. »

– Giannis Antetokounmpo concernant le 4e quart de Khris Middleton, suivant le match #3

L’All-Star qui était tantôt chaud tantôt froid lors des présentes éliminatoires n’avait cumulé qu’un total de 30 points au travers des deux derniers combats avec Atlanta, sur un rendement offensif de 33.3%. Mike Budenholzer aura sans doute besoin d’un degré supérieur de constance de la part de son deuxième canon, s’il souhaite soulever le Larry O’Brien au mois de juillet.

Le Greek Freak, lui, a été synonyme de constance depuis quelques semaines, partout sur le terrain, sauf du royaume des 3 points et de la ligne des lancers francs. Encore une fois, dimanche, Giannis Ugo Antetokounmpo a déçu à la ligne de charité où il a converti 6 de ses 13 tentatives (46.2%).

Or, son apport sur les autres plans de jeu dans cette victoire ont été essentiels, alors qu’il se tâchait de récolter 33 points, 11 rebonds, 4 assistances, 2 vols de ballon et 1 bloc, sur un taux d’efficacité de 62%. Pour sa part, il s’agit d’une neuvième fois en un seul parcours éliminatoire qu’il présente une telle ligne de statistiques (30 PTS ou + et 10 REB ou +). Neuf fois! Les seuls autres athlètes à travers l’histoire de la NBA qui peuvent se vanter d’avoir accompli pareil fait d’armes dans les mêmes séries sont Shaquille O’Neal, Hakeem Olajuwon, Kareem Abdul-Jabbar et Wilt Chamberlain…

Outre les deux joueurs étoiles de la troupe, cependant, seuls deux autres hommes ont ajouté 10 points ou plus à l’effort collectif : Brook Lopez (10 points) et Bobby Portis (15 points) en sortie de banc.

Jrue Holiday a enchaîné ses prestations de 33 puis 22 points avec une maigre accumulation de seulement 6 points, qu’il agrémentait toutefois de 4 rebonds, 12 passes, 2 vols et 2 blocs, en jouant de la défensive inspirée, notamment sur Trae Young.

Ice Trae, lui, en 39 minutes d’activité, a encore mené sa troupe adéquatement avec 35 points et 4 aides, en plus de six tirs à 3 points efficaces, parfois de très, très loin.

Malheureusement, une tuile s’est abattue sur l’équipe de Nate McMillan à la fin du 3e quart, lorsque Young s’est tordu la cheville en pilant sur le pied d’un arbitre, en marge des lignes de côtés. Il recevra aujourd’hui une IRM sur la cheville afin de déterminer la sévérité de la blessure, dans l’espoir de pouvoir enfiler ses chaussures au match #4.

Voici la séquence en question :

« Ça fait mal maintenant. C’est en douleur. C’est frustrant. […] Ma rapidité et mon explosivité, ce sont des aspects importants de mon style de jeu. »

– Trae Young au sujet de sa cheville, à la suite du match #3

Nous en aurons plus au courant de la journée de lundi concernant le statut de la superstar de l’ATL, sur nos comptes de réseaux sociaux (Facebook, Twitter et Instagram). Le prochain duel Bucks-Hawks prendra place mardi au State Farm Arena, encore, à 20h30.

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 892