«Zion n’est pas le responsable de mon départ» – Stan Van Gundy

Dans une première entrevue médiatique depuis son départ de la Nouvelle-Orléans, Stan Van Gundy persiste et signe qu’il avait une bonne relation avec le jeune Zion Williamson. Malgré les rumeurs d’insatisfaction chez la vedette des Pelicans et son clan, l’ex-pilote juge que Williamson n’est pas le responsable de son départ.

Dans un texte signé par Andrew Lopez pour le compte d’ESPN, Van Gundy trouve injuste le fait que les joueurs soient mis responsable d’un renvoi, et que les directeurs généraux et propriétaire sont les seuls à prendre ce genre de décision.

Durant son temps en Louisiane, Van Gundy a apprécié travailler avec le premier choix au total en 2019. Si ce dernier était vraiment insatisfait d’être avec les Pelicans, le principal intéressé se disait ne pas être au courant de la situation.

Toutefois, questionné sur le côté «mutuel» de son départ, l’homme de 61 ans a donné une réponse assez intéressante.

«Je ne veux pas être à un endroit où on ne veut pas de moi. Les Pelicans ne voulaient pas de moi. Je n’étais pas rendu au point où je voulais me battre afin de rester. Quand j’ai quitté les Pistons de Detroit, le propriétaire Tom Gores, que j’aimais vraiment, a lui aussi dit que c’était une décision mutuelle. Il m’a demandé de quitter, donc j’imagine que c’était mutuel également».

Stan Van Gundy, via Andrew Lopez.

Ce qui a surtout surpris Van Gundy de son départ, c’est le fait que ça s’est réalisé après que son équipe avait progressé en défensive. Classé 27e en terme d’efficacité avant le match des étoiles, elle était répertorié au septième rang après l’événement. Malheureusement, les blessures auront saigné l’offensive.

Image par défaut
Pierre-Olivier Poulin
Publications: 187