Les Américains favoris, le reste du tableau ouvert

La République tchèque, l’Allemagne, l’Italie et la Slovénie ont gagné dimanche leur laissez-passer pour le tournoi olympique de basketball qui aura lieu du 25 juillet au 7 août prochain. 12 équipes nationales y participeront. 

Huit formations n’ont donc pas eu à passer par les qualifications de la FIBA pour y accéder. Selon le classement de la fédération, chaque continent s’assurait au minimum de la représentation d’un ou deux de ses pays. C’est notamment la raison pour laquelle le Nigeria et l’Iran, classés derrière le Canada, ont eu un accès direct aux Jeux de Tokyo, alors que les Canadiens ont dû passer par les qualifications, pour y être finalement éliminés. Le Japon, comme pays hôte, s’assurait également de participer au tournoi. 

La ronde préliminaire sera jouée au sein de trois groupes de quatre équipes, dont nous connaissons l’identité complète depuis hier. Après un tournoi à la ronde, les deux meilleures équipes de chaque division assureront leur place pour les quarts de finale, alors que les deux « meilleurs troisièmes » s’empareront des deux dernières places pour les rondes éliminatoires disponibles. 

GROUPE A : ÉTATS-UNIS, FRANCE, IRAN, RÉPUBLIQUE TCHÈQUE

Forts de six des sept dernières médailles d’or du tournoi, les États-Unis partent évidemment favoris de ce groupe et même de la compétition complète, ce n’est un secret pour personne. Damian Lillard, Kevin Durant, Bradley Beal, Zach LaVine, Bam Adebayo, Devin Booker et Jayson Tatum (et j’en passe) devraient tous faire partie de l’alignement américain qui se présentera à Tokyo, ce qui a de quoi faire peur aux autres équipes. 

Dans l’ombre, l’équipe française sera à surveiller. Ils n’ont pas remporté de médaille depuis avoir récolté l’argent à Sydney, en 2000. Cette année, avec cinq joueurs de la NBA donc le joueur défensif par excellence, Rudy Gobert, tous les espoirs sont permis. La République tchèque, après deux victoires convaincantes en qualification face au Canada et à la Grèce, pourrait se battre pour l’une des dernières places disponibles pour les rondes éliminatoires. Leur circulation de ballon et leur efficacité déconcertante de la ligne de 3 points seront à surveiller. L’Iran, dont le dernier match gagné aux J.O. remonte à 1948, fera vraisemblablement figure de négligé au sein de ce groupe. 

GROUPE B : ALLEMAGNE, AUSTRALIE, ITALIE, NIGERIA

En plus de compter sur plusieurs joueurs de la NBA (Joe Ingles, Matisse Thybulle, etc.), L’Australie est troisième au classement de la FIBA et sera donc favori de ce groupe. L’équipe australienne de basketball n’est jamais montée sur le podium olympique historiquement. La seule équipe de ce groupe à l’avoir fait, c’est l’Italie. Leur dernière médaille remonte à Athènes en 2004. Le Nigeria compte notamment sur Al-Farouq Aminu et Josh Okogie. L’Allemagne, sur Moe Wagner et Isaac Bonga. La parité au sein de ce groupe rendra les choses intéressantes. 

GROUPE C : ARGENTINE, ESPAGNE, JAPON, SLOVÉNIE

L’équipe espagnole a remporté une médaille aux trois derniers Jeux. À chaque fois, le grand Pau Gasol faisait partie de l’équipe. Selon toute vraisemblance, il sera également présent à Tokyo, même à 40 ans. Son frère Marc devrait y être aussi, tout comme Ricky Rubio. L’Argentine, quatrième au classement de la FIBA, devrait rivaliser avec l’Espagne pour le premier rang du groupe. Mais peu malin celui qui écarte les Slovènes et l’incroyable Luka Doncic de l’équation. Ce dernier a produit un triple double, dont plus de 30 points, pour permettre à son équipe de se qualifier dimanche. Le Japon effectue un retour au tournoi de basketball olympique en tant qu’hôte. Ils n’y ont pas participé depuis celui de Montréal en 1976. Et ils avaient perdu leurs cinq matchs…

Image par défaut
Gabriel Duhamel
Publications: 75