Absence de Team USA : «Ce n’était pas la bonne chose, au bon moment» – Steph Curry

Avec la fin de saison rapide des Warriors de Golden State, Basketball USA pouvait s’attendre à voir quelques membres de la troupe de Steve Kerr dans son effectif pour les Jeux olympiques. Si Draymond Green a accepté de prendre part à l’aventure, voir Steph Curry décliner l’offre était un peu plus surprenante à première vue.

Non-sélectionné en 2012 et absent en 2016 en raison de problèmes de santé, Curry aurait eu l’occasion parfaite de goûter à l’expérience olympique pour la première fois de sa carrière. Or, dans une entrevue avec Marcus Thompson II de The Athletic, le dangereux tireur à 3 points a jugé que ce n’était pas le bon moment et qu’il voulait profiter de quelques semaines de vacances.

Comme le soulignait Thompson, les Warriors auront le luxe de ravoir Klay Thompson dans leur alignement, la saison prochaine, en plus d’ajouter deux jeunes joueurs de talent. Et si une équipe dans la dernière année connait les impacts que peuvent avoir une blessures sur des joueurs vedettes, c’est bien les représentants de la Bay Area.

De plus, Curry pourrait toucher un gros pactole lors de son prochain contrat. Avec ses réalisations, il est admissible à un contrat de quatre ans, évalué à 215,4 M$. Celui-ci pourrait perdre gros en se blessant à Tokyo. Rappelons qu’il y a près d’une dizaine d’années, l’ancien de l’université Davidson avait sacrifié beaucoup d’argent à la suite de plusieurs points d’interrogation sur la solidité de ses chevilles.

À 33 ans, il n’est pas trop tard pour une participation en 2024, à Paris. Pour le moment, l’un des deux Splash Brothers ne semble aucunement démontrer des signes de ralentissement.

Image par défaut
Pierre-Olivier Poulin
Publications: 187