Stephen Curry et Russell Westbrook récompensés aux ESPY Awards

Samedi, ESPN a tenu la 28e édition de sa cérémonie de remise de prix, les Excellence in Sports Performance Yearly (ESPY) Awards. L’événement se voit décerner annuellement des prix aux athlètes les plus performants, tous sports confondus. Le gagnant de chaque catégorie est choisi par les fans, qui sont appelés à voter. Cette année, trois joueurs de la NBA ont reçu un trophée.

Stephen Curry a remporté le titre de meilleur joueur de la ligue, battant ainsi Luka Doncic, Chris Paul et Nikola Jokic. Le Baby-Faced Assassin avait déjà reçu cette même distinction aux ESPY’s en 2015.

Même si les Warriors se sont fait éliminer par les Grizzlies dans le tournoi play-in, le point guard du club a connu l’une de ses meilleures saisons en carrière. En 63 rencontres, le tireur d’élite a tourné à 32 points, 5.8 passes décisives et 5.5 rebonds en plus de réussir 42 % des tirs à 3 points qu’il a tentés.

Le joueur étoile n’était pas présent à la cérémonie, mais il a tout de même remercié les fans d’avoir voté pour lui dans une courte vidéo préenregistrée. 

Russell Westbrook

De son côté, le Brodie a été récompensé dans la catégorie Best Record-Breaking Performance. Il est seulement le 2e joueur de basketball à mettre la main sur le prix depuis sa conception en 2001. L’autre étant Curry en 2016. Rappelons que Westbrook a battu un record détenu par Oscar Robertson pendant 47 ans au cours de la saison 2020-2021 lorsqu’il a enregistré son 182e triple-double en carrière. L’homme de 32 ans en est maintenant à 184.

Dans son discours préenregistré, Russ a remercié Dieu, les fans, ses coéquipiers et entraîneurs, mais surtout le Big O, qui est une source d’inspiration pour lui.

LaMelo Ball

La recrue de l’année du grand circuit n’est pas repartie les mains vides. LaMelo Ball a gagné dans la catégorie Best Breakthrough Athlete. Il y affrontait deux joueurs de la NFL et une basketteuse de la WNBA.

Le guard des Hornets était pour sa part présent dans la salle. Il est donc monté sur scène pour s’adresser à la foule. Le jeune de 19 ans a dit avoir oublié son discours une fois devant le microphone. Il a donc remercié sa famille avant de repartir avec le trophée sous la pluie.

L’acteur américain Anthony Mackie était l’animateur de la soirée. À un certain moment, il s’est moqué du tir de Ben Simmons et de ses soucis à la ligne de lancer franc d’une façon assez comique.

Image par défaut
Dominic Gildener
Dominic étudie en journalisme à l'Université de Montréal. Il est passionné par la NBA depuis l'âge de 10 ans. À l'aide de sa plume, il souhaite partager cette passion avec le public. Il se dit satisfait de voir la popularité du basketball augmenter au Québec.
Publications: 211