Space Jam 2: la critique américaine anéantit LBJ et les Looney Tunes

Maintenant disponible en salles canadiennes et américaines depuis le 16 juillet, Space Jam: A New Legacy fait beaucoup parler. Malheureusement pour le film mettant en vedette Lebron James, la critique de nos voisins du sud a été impitoyable.

King James et la direction de Warner Bros. avaient une immense pression sur les épaules pour rivaliser avec l’opus original porté par la légende Michael Jordan. Voici quelques révélations des médias américains envers Space Jam 2:

« Les enfants ne reconnaîtront probablement pas les caméos et les références cinématiques, tandis que les adultes seront ennuyés à la mort par le rythme ultra-rapide qui donne l’impression de regarder quelqu’un jouer à un jeu vidéo. On a l’impression que Warner Bros a ingurgité un vomitif et a recraché toute sa propriété intellectuelle. »

Frank Scheck, The Hollywood Reporter

« Même en tant que propagande commerciale, ce n’est pas convaincant. Créativement, il s’agit d’un impasse. Mon Dieu, quel raté. »

Charles Barnesco, The Guardian

« Space Jam : A New Legacy ne fait rien d’autre que faire des mauvais choix, qui aboutissent dans un brouillard de caméos, de leçons de vie redondantes et de phrases d’Internet foireuses. »

A.A Dowd, The AV Club

« La nouvelle version est comparativement un bol d’air : c’est moins un film familial avec une légende du basket qu’une lettre d’amour référentielle à tous les contenus de la Warner. »

– USA Today

Space Jam 2 a frappé son Waterloo, et ce, très fortement. Laissons le temps faire son oeuvre et peut-être que la critique américaine s’améliora. Pendant ce temps, les montants d’argent commencent à s’accumuler et LeBron ne s’est pas gêné pour choquer les « haters » !

Image par défaut
Nickolas Bergeron
Publications: 0