Kevin Durant prétend que la finale de 2017 était supérieure à 2021

Kevin Durant des Nets de Brooklyn est peut-être passé à une pointure de soulier de vaincre les Bucks de Milwaukee au deuxième tour des présentes éliminatoires, mais lui et ses Warriors dominaient les séries en 2017 lorsqu’il soulevait à la fois le Larry O’Brien et le trophée Bill Russell du MVP de la finale. Interagissant sur Instagram avec des internautes, KD souhaitait rappeler que la série ultime des playoffs de 2017 était supérieure à celle qui prend toujours place entre les Suns de Phoenix et les Bucks de Milwaukee – contrairement à l’opinion générale. Il s’agissait d’un « matchup parfaitement équilibré », selon lui.

Certes, le fantastique duel entre Kevin Durant et LeBron James en était un des plus titanesques de récente mémoire, mais il est plus commun de préférer les finales de 2016 à ces dernières, car 2017 n’a pas atteint plus que cinq rencontres alors que 2016 nous offrait sept palpitants combats, ainsi que la plus grande remontée de l’histoire des finales de la NBA, signée LeBron.

Cuffs The Legend a partagé son palmarès des meilleures séries finales de tous les temps par le biais de son compte Twitter, puis Instagram. En guise de top 5, l’internaute avec plus de 43 000 abonnés a fait part de la sélection suivante :

  1. 2016 – Cavaliers contre Warriors
  2. 2013 – Heat contre Spurs
  3. 1998 – Bulls contre Jazz
  4. 1988 – Lakers contre Pistons
  5. 2010 – Lakers contre Celtics

Il ajoutait ensuite que l’affrontement terminal Bucks-Suns représentait le plus divertissant depuis 2016, et qu’il espérait voir un match #7. Le Slim Reaper a donc senti l’envie de défendre la bague qu’il porte au doigt, gravée de « 2017 ».

alleyoop360.com-kevin-durant-pretend-que-la-finale-de-2017-etait-superieure-a-2021-2021-07-20_11-44-35_255433

Pour en ajouter, KD soutenait qu’il s’agissait d’un combat équitable : « C’était un matchup parfaitement équilibré… de haut en bas » a-t-il écrit. Voilà un commentaire auquel James voudrait possiblement répondre, lui qui faisait face à deux des meilleurs tireurs à 3 points de tous les temps en plus d’un Kevin Durant en pleine forme.

Or, le numéro 7 des Nets n’a pas totalement tord; cette édition des Cavs profitait toujours des services de Kyrie Irving et Kevin Love. Néanmoins, les Warriors n’ont pas eu beaucoup de difficulté à défaire leurs adversaires en cinq joutes. À titre de note, l’histoire se répétait en 2018, mais LBJ ne bénéficiait plus des apports de Kyrie et Love.

Et vous, quelles finales de la NBA vous ont le plus marqué? Est-ce qu’on sous-estime le périple des Raptors en 2019, ou des Mavericks en 2011? Partagez vos opinions avec nous en commentaire sur Facebook.

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 0