Bradley Beal serait la priorité des Warriors

Les Warriors de Golden State auraient le nom de Bradley Beal au sommet de leur liste de souhaits en vue de l’entre-saison, selon Marcus Thompson II de The Athletic. Malgré deux campagnes consécutives hors du tableau des séries, les Warriors souhaitent gagner dans l’immédiat afin de maximiser la fenêtre d’opportunité qu’offre son trio d’étoiles – Stephen Curry, Klay Thompson et Draymond Green –, quitte à se départir de choix de loterie au repêchage. Si le shooting guard vedette des Wizards de Washington devient disponible sur le marché des transactions, Golden State ne sera pas réservé dans sa poursuite de l’All-Star.

Or, le hic est le suivant : Beal a fait vœu de loyauté à répétition et l’organisation qui l’accueille n’a pas montré d’ouverture d’esprit à raison de se départir de ses services. L’arrivée de Russell Westbrook dans la capitale américaine joue aussi en faveur des Wizards qui démontrent une intention claire d’entourer Brad Beal adéquatement.

En Californie cependant, les sources de Marcus Thompson ont confirmé que Bob Myers, directeur général des Warriors, et ses collègues songeraient fortement à inclure dans une hypothétique transaction leurs deux choix de loterie au prochain repêchage, soit les 7e et 14e sélections. Le DG a mentionné à The Athletic que l’objectif de la saison morte serait « d’apporter une présence vétérane » à San Francisco.

Ayant participé à trois reprises au Match des étoiles, Beal est passé à moins d’un point moyen par rencontre de surpasser Curry comme meilleur marqueur de la NBA en 2020-2021, ce qui lui a valu une place au sein de la troisième équipe All-NBA. Il serait donc sans doute le meilleur athlète disponible cet été – advenant que Washington songe à l’envoyer sous d’autres cieux –, excluant une surprise de la part du camp de Kawhi Leonard.

Le garde qui côtoie Draymond Green et Steve Kerr depuis quelques semaines sous l’ombrelle de Team USA est désormais à Tokyo pour pour participer aux Jeux olympiques, et pourrait tisser des liens avec les deux hommes des Dubs. Le joueur de 28 ans ne vient pas à prix réduit, néanmoins. GSW devrait lui payer un salaire moyen de presque 36 M$ à chacune des deux prochaines campagnes, incluant une option de joueur à la deuxième année, avant de devenir joueur autonome en 2023.

Une prolongation de contrat pourrait être négociée avant lors, mais rappelons que Curry et Thompson demandent chacun plus de 40 M$ jusqu’à cette même date, au moins. L’organisation championne en 2015, 2017 et 2018 serait donc contrainte de relâcher beaucoup de salaire de sa masse salariale (bye bye Andrew Wiggins), en plus d’offrir ses deux attrayantes sélections au prochain encan.

Une autre question s’ajoute toutefois à l’équation. Est-ce que les Wizards mordraient à l’hameçon? Wes Unseld Jr. vient tout juste de rejoindre le banc de l’équipe comme entraîneur-chef, ce qui n’indique pas nécessairement une reconstruction, mais qui sait… Somme toute, Tommy Sheppard et l’état-major de la franchise de DC demanderont beaucoup – bien plus que deux simples choix de loterie – en retour d’un talent comme Bradley Beal.

Nous en aurons plus sur la course au marqueur vedette des Wizards, si cette dernière a lieu.

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 894