DeRozan et Lowry viseraient une réunion

DeMar DeRozan et Kyle Lowry ont formé la paire de joueurs préférée de tout amateur de basketball torontois de 2012 à 2018, lorsque les deux meilleurs amis portaient fièrement les couleurs des Raptors. Maintenant séparés depuis le monstrueux échange avec comme noyau Kawhi Leonard, à l’été 2018, les deux arrières pourraient se réunir sous peu – et pas n’importe où. Si on en croit ce que Broderick Turner du Los Angeles Times a appris auprès de sources à l’interne, Kyle et DeMar seraient tous deux intéressés à rejoindre LeBron chez les Lakers de Los Angeles dans l’objectif de former une super-team.

DeRozan des Spurs de San Antonio a grandi dans le quartier de Compton, à Los Angeles, en plus d’étudier un an à l’Université de la Californie du Sud (USC). Même s’il n’a jamais fait part d’un désir de quitter le Texas pour retourner à la maison, le numéro 10 ne cache pas son attachement à L.A.

Lowry, lui, terminait cette année sa neuvième saison dans l’uniforme des Raps. Il était lié aux Lakers dans les cadres d’une foule de rumeurs lors de la dernière date limite des transactions, mais Masai Ujiri n’a pas entendu d’offre assez intéressante pour se départir du cœur et de l’âme de son équipe. Or, un échange par sign-and-trade n’est définitivement pas hors de question dans les prochaines semaines.

Nous savons également que les 76ers de Philadelphie risquent de courtiser le point guard au fil de la présente entre-saison, et il faudrait s’attendre à ce que Los Angeles fasse de même. Au travers de ce brouillard de rumeurs, ce qui demeure une certitude toutefois, c’est en fait l’incertitude quant au statut de Kyle Lowry à Toronto.

Or, Broderick Turner soutient que Lowry et son ancien acolyte auraient tous deux partagé avec certains dirigeants anonymes du Lakeshow que le Mauve et Or serait dans leur mire, advenant qu’une acquisition du binôme de vétérans soit rendue possible. À titre de note, les deux athlètes sont parmi les agents libres les plus prisés du marché de 2021; il ne s’agit pas de la classe la plus saturée en vedettes.

De plus, CP3 est également dans le moulin à rumeurs :

Avec essentiellement six joueurs de leur effectif sous contrat pour 2021-2022, les Lakers seraient peut-être en mesure de faire quelques tours de passe-passe afin de rendre DeRozan et Lowry heureux tout en payant les salaires annuels d’environ 40 M$ chacun pour James et Davis. Sans doute, le quatuor formerait un alignement partant parfaitement digne de prétendre au titre dès l’an prochain – l’addition d’un centre bon marché serait nécessaire si Montrezl Harrell devait quitter (option de joueur de 9,7 M$).

Il y a également de bonnes chances que Dennis Schroder ne soit pas de retour en Californie à l’automne prochain, et que l’état-major vise un remplaçant du calibre de Mike Conley ou Spencer Dinwiddie. Ce dernier vient tout juste de refuser son option de joueur avec les Nets d’une valeur de 12,3 M$.

Pour en apprendre plus sur les meilleurs joueurs autonomes cet été, ou pour évaluer les options qui se présentent aux Lakers, consultez le lien suivant :

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 894