Quelques changements de règles rendus officiels par la NBA

Dès sa prochaine saison, la NBA implémentera de nouvelles règles pour réduire les mouvements jugés de type « non-basketball » par les joueurs offensifs utilisés pour attirer les fautes, selon Shams Charania de The Athletic.

Plus précisément, le personnel d’arbitres de la ligue sera entraîné afin d’être en mesure d’identifier les manœuvres manifeste « non-basketball » pour initier le contact avec le défenseur – comme des jeux offensifs où le joueur se lance dans le défenseur en sautant, déroge brusquement de sa trajectoire, donne un coup de pieds dans les airs à un angle anormal ou accroche le défenseur avec son bras en crochet.

Selon ce qu’a entendu Charania auprès d’exécutifs de la NBA, il y aura un appel de faute offensive si la manœuvre est catégorisée de plus que « marginale ». C’est-à-dire que le contact créé par l’attaquant influe sur la vitesse, l’équilibre ou le rythme du défenseur.

Vous n’avez qu’à penser à James Harden qui attaque l’anneau et qui initie le contact avec son bras opposé au ballon alors que le défenseur est en position neutre ou à Trae Young qui – lorsqu’il saute vers le haut pour décocher un tir – entre en contact aérien avec un défenseur qui est placé derrière lui ou à ses côtés.

Ils ne sont pas les deux seuls joueurs à profiter du sifflet de l’arbitre pour tenter d’atteindre plus souvent la ligne des lancers francs – Kevin Durant, Chris Paul, Joel Embiid et plusieurs autres sont également des maîtres de cet art –, mais The Beard et Ice Trae sont deux des raisons principales pourquoi Adam Silver et ses collègues ont décidé qu’il fallait agir. Ils sont devenus trop habiles à générer des fautes adverses, en se servant des règlements à leur avantage.

Young, au fil de la dernière saison régulière, se rendait à la ligne de charité pour 8.7 lancers par match, bon pour la quatrième place du circuit à ce chapitre (Joel Embiid est au premier rang avec 10.7 par rencontre). En termes de lancers francs convertis, le point guard des Hawks était deuxième, avec 7.7 par match (Embiid : 9.2).

En séries éliminatoires, Trae Young faisait encore le top 5 avec 7.3 tentatives par soir sur un rendement de 86.6%, au grand désarroi des partisans de chacune des trois équipes ayant croisé le fer avec Atlanta. D’ailleurs, les fans des Knicks de New York – qui n’avaient pas goûté aux séries depuis 2013 – ont développé une haine particulière pour Young : plusieurs chants de « F*** Trae Young! » ou de « Trae is balding! » pouvaient être entendus autant à l’intérieur du Maddison Square Garden qu’à l’extérieur, à l’occasion de leur affrontement de premier tour.

L’un de ces partisans, un peu plus connu que le fan moyen, Bill de Blasio, avait justement des commentaires à partager avec le jeune garde de 6 pieds au sujet de sa provocation de fautes.

Le maire de la Grosse Pomme n’était pas le seul à partager cette opinion, et il fallait que cela cesse. Nous verrons bien dès les activités de pré-saison à l’automne 2021 si les nouvelles règles seront dûment appliquées. À suivre.

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 893