Top 6 : joueurs qui seront (possiblement) échangés ce soir

Le repêchage est à nos portes et – alors que la jeune classe de recrues qui verront leur avenir être changé pour toujours est fort intéressante à elle seule – cette grande soirée pourrait aussi jouer le rôle de scène pour une foule de transactions. Plusieurs noms sont déjà connus comme étant « disponibles » sur le marché des échanges, mais rien n’est encore coulé dans le béton alors que nous approchons ce qui pourrait devenir la soirée la plus mouvementée de l’année dans la NBA.

Mis à part les Bucks de Milwaukee, il y a 29 formations à travers la ligue qui souhaitent détrôner les champions en titre en 2021-2022, et la voie de l’échange est une bonne façon de s’améliorer en vue de cet objectif. Certaines vedettes seraient disponibles et, même si AlleyOop360 a déjà traité ces rumeurs avec minutie au fil des dernières semaines, il est désormais temps de synthétiser le tout.

Voici un top 6 des joueurs les plus susceptibles d’être transigés en date du 29 juillet 2021.

6. Bradley Beal

Selon Keith Smith de Spotrac, Celtics Blog et du NBA Front Office Show, plusieurs agents et dirigeants d’équipes à travers l’association prévoient un nombre record de transactions à l’occasion de l’encan de 2021. Quelques facteurs qui sont facilement identifiables pour expliquer ce phénomène sont les suivants : la classe de joueurs autonomes de 2021 est très faible, le plafond salarial est sensiblement le même qu’en 2020, il n’y a pas de longue pause entre chaque étape de l’entre-saison comme c’est habituellement le cas (finale, repêchage, marché des agents libres, Summer League, camps d’entraînement, etc.) et la possibilité d’ajouter des choix concrets au présent repêchage dans une entente est attrayante.

L’un de ces nombreux échanges de joueurs qui risque d’avoir lieu dans les prochaines heures pourrait concerner Bradley Beal des Wizards de Washington. Le shooting guard étoile qui s’est démarqué comme deuxième meilleur marqueur du circuit au dernier calendrier régulier serait l’un des meilleurs atouts ouverts sur le marché des transactions, s’il devenait disponible.

Or, Beal n’a pas encore demandé à ses employeurs de l’envoyer sous d’autres cieux, lui qui honore ses vœux de loyauté envers la franchise qui l’accueille depuis son arrivée chez les pros. Cependant, certains membres des médias prétendent que la vedette est non loin d’une requête d’échange officielle. Si un tel scénario devait survenir, le #3 des Wizards attirerait une attention bien particulière de la part des Warriors de Golden State, qui l’ont qualifié de « priorité ».

De plus, Russell Westbrook serait conséquemment échangé lui aussi dans une circonstance pareille, alors que l’organisation de la capitale américaine amorcerait une reconstruction, avec Wes Unseld Jr. nouvellement embauché à la barre de l’équipe.

Détails sur Bradley Beal :

5. James Wiseman

Le pivot des Warriors n’a peut-être disputé que 39 matchs en une campagne à San Francisco, mais voilà que son nom fait déjà partie d’une foule de rumeurs qui le lient avec les Raptors et d’autres formations. Le fit qualifié « d’incompatible » entre Wiseman et les Dubs serait l’une des raisons principales pour son départ si précoce, mais c’est surtout parce que Golden State est à la recherche de joueurs d’expérience (comme Bradley Beal) pour gagner dans l’immédiat. On souhaite maximiser la fenêtre d’opportunité de Stephen Curry, Klay Thompson et Draymond Green.

La franchise de Californie détient les 7e et 14e choix au total ce soir et serait prête à les inclure dans un accord – en plus d’Andrew Wiggins, pour que les salaires correspondent – qui les verrait obtenir du talent dans l’objectif de prétendre au titre le plus vite possible. James Wiseman, deuxième choix au repêchage de 2020, n’a que 20 ans…

4. Kristaps Porzingis

Avec Kristaps Porzingis, ce n’est pas compliqué. Il y aurait de l’eau dans le gaz depuis un certain moment à Dallas, notamment entre lui et Luka Doncic. Dans un effort pour 1) passer le premier tour des séries après deux éliminations consécutives aux mains des Clippers à cette étape des playoffs et pour 2) rendre son jeune meneur au talent générationnel heureux, les Mavericks de Dallas ont eu recours à beaucoup de changement, récemment.

D’abord, l’entraîneur-chef Rick Carlisle a donné sa démission après 13 ans de service, avant que Donnie Nelson le directeur-général de la concession ne quitte également le navire et que Jason Kidd et Nico Harrison viennent prendre leur place, respectivement. KP risque fort bien d’être le prochain nom à quitter la métropole texane.

La séparation du power forward letton et des Mavs pourrait être au bénéfice des deux partis : Porzingis ne se sentait pas apprécié et utilisé à sa juste valeur aux côtés de Luka et les hauts-placés de Dallas seraient insatisfaits de sa production sur les parquets, particulièrement en séries. Il roulait à 13.1 points et 5.4 rebonds par rencontre au fil de sept matchs contre Kawhi Leonard et sa bande, cette année.

Détails sur Kristaps Porzingis et sa relation houleuse avec certains membres des Mavericks :

3. Collin Sexton

Tout indique que les Cavaliers de Cleveland se serviront de leur troisième choix à l’encan de ce soir pour sélectionner l’intérieur Evan Mobley de USC. Toutefois, si les Cavs souhaitent se départir de Collin Sexton, comme le prétend une foule de rumeurs, ils pourraient se servir de cette sélection afin de se munir d’un guard remplaçant comme Jalen Suggs.

C’est peu probable, mais il y a tout de même une possibilité où Cleveland propose un ensemble formé du troisième choix au total, de Sexton et d’autres choix de repêchage pour monter jusqu’au premier échelon du draft, ou pour acquérir un autre jeune joueur de très haut niveau.

Néanmoins, selon plusieurs collaborateurs et employés de The Athletic, le rapide joueur de 6 pieds serait « très disponible ». Conclusion : le DG des Cavaliers Koby Altman hésite à offrir un contrat maximal à l’athlète de 22 ans après l’an prochain, somme d’argent qu’il pourrait obtenir ailleurs. En Ohio, on préfère probablement construire notre backcourt autour de Darius Garland et tenter de dénicher une autre star en devenir via le repêchage – en l’occurence, Evan Mobley.

Rappelons toutefois que la première partie du fameux duo « Sex-land » enregistrait 24.3 points par match en 60 départs pour 2020-2021. Pas si mal pour un guard de deuxième année qui basculait sans cesse du rôle de meneur de jeu à celui d’arrière secondaire.

2. Kyle Kuzma

Ce n’est plus un secret à Los Angeles : se débarrasser de Kyle Kuzma est un objectif prioritaire. L’ailier n’est pas confortable dans son rôle depuis l’arrivée de LeBron James en ville – malgré sa contribution lors de la conquête du championnat de 2020 – et a lui-même fait part de son désir de changer d’air.

Rob Pelinka et l’état-major du Mauve et Or s’est donc activé et aurait proposé les services de Kuzma, dans un échange pour un point guard ou joueur de haut niveau, à « presque toutes les équipes » de la ligue, selon Adrian Wojnarowski d’ESPN. Jusqu’à présent, personne n’a mordu à l’hameçon, mais cela pourrait changer dans le cadre du repêchage.

Les Kings de Sacramento sont à observer de près, eux qui auraient discuté avec les Lakers d’une permutation entourant principalement Kuzma et Buddy Hield.

Détails au sujet de ces discussions :

1. Ben Simmons

À ce point-ci, si vous vivez êtes surpris par cette première position des joueurs les plus propices à être échangés, force est d’admettre que vous vivez sous une roche. La question n’est désormais plus à savoir si Ben Simmons changera d’adresse d’ici l’automne prochain, c’est plutôt au sujet de la destination. Nous savons que Philly l’a rendu disponible, mais aucune discussion officielle n’a encore fuité, outre des refus de la part des Spurs et des Cavaliers.

Entre autres, ce sont les Kings, les Timberwolves et même les Raptors qui auraient démontré le plus d’intérêt envers le point guard de grande stature, mais les Trail Blazers, le Heat et les Pacers seraient également dans la course.

Le seul hic à y avoir avec Simmons, c’est que le prix demandé par les 76ers en retour de son protégé est extrêmement élevé…

À vous de le constater :

Le repêchage de la NBA de 2021 aura lieu ce soir, le 29 juillet, à 20h00. Soyez des nôtres lors de cette soirée pilier de la saison morte, certaine d’être mouvementée, en nous suivant sur Facebook, Twitter et Instagram.

Mentions honorables

  • Kemba Walker (OKC) : Personne ne s’attend à ce que le meneur vétéran n’enfile le maillot du Thunder après avoir été transigé vers l’Oklahoma le mois dernier.
  • Myles Turner (IND) : On commence à croire que la paire de Domantas Sabonis et Myles Turner a fait son temps dans le frontcourt des Pacers. Plusieurs clubs, dont les Warriors, les Clippers et les Knicks voudraient faire l’acquisition du meilleur bloqueur de tirs moyen de la NBA.
  • Tyler Herro (MIA) : Miami semble être au cœur de chacune des courses aux superstars. Si la franchise de Floride souhaite réellement connaître une telle amélioration afin de devenir plus compétitive, Tyler Herro devra être sur la table.
  • Ricky Rubio (MIN) : Le meneur de jeu espagnol a beaucoup d’expérience chez les pros. Les Celtics, Clippers et particulièrement les Lakers auraient un œil sur lui, selon plusieurs rapports.
  • Kevin Love (CLE) : Le vétéran sera difficile à bouger de Cleveland avec son énorme contrat de plus de 60 M$ pour deux ans, mais qui sait, la soirée du repêchage est immanquablement synonyme de surprise.

À lire :

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 894