Agents libres : les Lakers acquièrent Carmelo Anthony, Kendrick Nunn, Malik Monk, conservent Talen Horton-Tucker

Les signatures de joueurs autonomes ont peut-être connu une baisse de régime au cours du deuxième jour suivant l’ouverture du marché des agents libres, mais l’activité a repris de plus belle en soirée. À l’honneur cette fois-ci : DeMar DeRozan, Stephen Curry, Andre Drummond, Patty Mills, Hassan Whiteside et – surtout – les Lakers de Los Angeles. Si vous avez manqué les signatures du premier jour, vous pouvez cliquer juste ici : 18-20h / 20-22h / 22h-00h.

Mise à jour : 3 août 2021, 22h45

Los Angeles a été active au fil des deux derniers jours. Ce ne sont pas seulement Wayne Ellington, Trevor Ariza et Dwight Howard, tous des anciens Lakers, qui reviennent porter les couleurs de l’organisation; Carmelo Anthony arrive également en renfort pour venir épauler LeBron James, Anthony Davis et Russell Westbrook.

Il s’agira donc d’une réunion hautement attendue entre James et Anthony, de bons amis et rivaux depuis même avant leur arrivée simultanée dans la NBA, en 2003.

Melo s’entend avec le Mauve et Or pour une durée d’un an, mais les détails nous sont toujours inconnus.

Ce n’est pas tout. Rob Pelinka, Jeanie Buss et l’état-major des Lakers ont également tenté de renforcer leur alignement par d’autres voies, notamment en paraffinant un contrat de trois ans avec le jeune Talen Horton-Tucker, qui gagnera un salaire total de 32 M$ à travers cette période. C’est un excellent prix, du côté des Lakers, pour le guard de 20 ans aux bras téléscopiques.

Plus de jeunesse débarque également au Lakeshow par le biais de Kendrick Nunn. Après deux saisons sous le soleil de Miami, Nunn change de côte américaine afin d’emménager deux ans en Californie. Pour un total de 10 M$, la deuxième année de son contrat représente une option de joueur de 4,5 M$. Il aurait refusé des offres largement plus lucratives, préférant L.A.

Dans un effort de rajeunir son effectif formé essentiellement de vétérans, encore, les Lakers se munissent aussi de l’athlétique arrière Malik Monk. Aucun détail de l’entente n’est encore connu.

Bon, récapitulons…

Dans le cadre de la présente entre-saison, les Lakers de Los Angeles ont passé d’un effectif de seulement quatre joueurs sous contrat à une formation des plus robustes. Voici le bilan de leurs récentes acquisitions :

  • Russell Westbrook
  • Carmelo Anthony
  • Malik Monk
  • Kendrick Nunn
  • Dwight Howard
  • Wayne Ellington
  • Trevor Ariza
  • Kent Bazemore

Sans trop se tromper, on peut affirmer que la majorité des signatures effectuées par la franchise hollywoodienne dont on ignore toujours les détails représentent des contrats minimaux, sans quoi L.A. atteindrait facilement le plafond de la taxe de luxe. Les salaires de seulement LeBron, Davis et Westbrook demandent 113 M$ de la masse salariale de l’équipe, en 2021-2022.

Plus à ce sujet ici :

Néanmoins, il faut lever son chapeau à l’effort des dirigeants du club, qui ont été en mesure d’obtenir plusieurs pièces intéressantes à prix réduit, tout en adressant certains problèmes. Entre autres lacunes, les Lakers manquaient cruellement de tireurs à 3 points et y ont remédié en ajoutant des lanceurs extérieurs de bon à passable.

Certains des nouveaux venus de L.A. faisaient même partie de l’élite en 2020-2021; Wayne Ellington (42.2%), Carmelo Anthony (40.9%), Kent Bazemore (40.8%) et Malik Monk (40.1%) décochaient tous de l’arche avec un rendement supérieur à 40%.

Cette formation un peu méli-mélo de joueurs de tous types inclut également certains des joueurs les plus pertinents, d’un point de vue historique, puisqu’il y a six hommes susceptibles d’inscrire leur nom au sein du Temple de la renommées, un jour.

À eux seuls, LeBron James, Russell Westbrook, Anthony Davis, Carmelo Anthony, Dwight Howard et Marc Gasol présentent un CV collectif assez étoffé. Voici leur liste d’accomplissements :

  • 5x MVP
  • 4x Joueurs défensifs par excellence
  • 55x All-Star
  • 46x équipes All-NBA
  • 17x équipes All-Defensive
  • 4x champions des marqueurs
  • 5x champions des rebondeurs
  • 4x champions des passeurs
  • 5x champions des bloqueurs

D’ailleurs, vous aurez peut-être remarqué l’inclusion de Marc Gasol parmi cette liste. C’est parce que le pivot espagnol a confirmé par Brian Windhorst qu’il reviendrait aux États-Unis pour compléter l’ulitme saison à son contrat – sa 13e dans la ligue – malgré sa retraite de la scène internationale.

C’est ce qui boucle la journée rocambolesque de l’illustre concession californienne au sein du marché des joueurs autonomes, sans toutefois suggérer ou indiquer que les dirigeants de l’équipes ont dit leur dernier mot. Les statuts de plusieurs noms, dont Dennis Schroder, sont toujours incertains, au moment d’écrire ces lignes.

Los Angeles n’est toutefois pas la seule métropole américaine a avoir laissé un impact sur la journée du 3 août dans la NBA; Chicago a fait les manchettes en se procurant les services de DeMar DeRozan. Les Spurs de San Antonio ont obtenu un ensemble de joueurs et de choix de repêchages centré autour de Thaddeus Young.

Tous les croustillants détails ci-bas :

Dans la catégorie des signatures mineures, cependant, il y a Semi Ojeleye qui change d’équipe en rejoignant les Bucks de Milwaukee pour un an. En quelque sorte, l’intérieur viendra combler une portion du trou laissé derrière par PJ Tucker.

Sam Dekker prend la direction des Raptors, mais devra faire ses preuves au camp d’entraînement.

George Hill retourne à Milwaukee.

Le Jazz accueille Rudy Gay sur un contrat de 12,1 M$ pour deux ans. Option de joueur à l’occasion de la deuxième campagne.

Nemanja Bjelica s’entend avec Golden State pour la prochaine saison.

Frais d’une excellente saison à Brooklyn comme pièce complémentaire, Bruce Brown Jr. accepte son offre de 4,7 M$ pour demeurer chez les Nets pour encore un an, au moins.

DeAndre’ Bembry et Paul Watson quitteront le Canada.

Les Raptors de Toronto ont opté contre l’option de joueur au contrat de Rodney Hood, lui permettant de signer pour une saison avec les Bucks.

James Johnson rejoint son ancien coéquipier Tyler Johnson à Brooklyn afin de réunir le duo « Johnson & Johnson ».

Surprise à Philadelphie : Andre Drummond rejoint son ennemi juré Joel Embiid sous la même ombrelle, du moins pour l’année à venir. Les deux centres ont connu leur lot de disputes sur le terrain comme à l’extérieur depuis quelques années. Nous verrons bien s’ils sauront coexister à Philly.

Le vétéran Taj Gibson ne prendra vraisemblablement jamais sa retraite. Les Knicks le ramènent pour un autre rodéo, pour la somme de 2,7 M$.

Abdel Nader signe avec les Suns de Phoenix pour deux ans et 4,2 M$.

Robin Lopez empochera 5 M$ en 2021-2022 pour ses services chez le Magic d’Orlando.

Didi Louzada paraffine une fiche contractuelle de quatre ans en Nouvelle-Orléans.

Étant un guard de qualité en sortie de banc, l’Australien Patty Mills a été courtisé par plus d’une équipe de la NBA, mais a finalement opté pour les Nets qui le paieront à un rythme de 12 M$ en deux ans.

Sans grande surprise, Stephen Curry a signé une prolongation de contrat d’une valeur de 215 M$ pour quatre ans. Il est le premier joueur de l’histoire à demander deux deals de 200 M$ ou plus, à plus d’une reprise lors d’une seule carrière.

Le franc tireur Tony Snell rejoint Damian Lillard en Oregon pour y passer la saison.

Ish Smith débarque à Charlotte pour mener le jeu en sortie de banc. Son entente qui inclut une option de joueur comprend aussi 4,5 M$ de garantis au prochain calendrier.

Dans l’objectif d’ajouter encore de la ténacité à son effectif, le Heat de Miami accueille Markieff Morris. Détails inconnus.

Alfonzo McKinnie est placé au ballotage par L.A.

Georges Niang signe pour deux ans et 6,7 M$ à titre de Sixer.

Jock Landale sera porte-couleurs des Spurs de San Antonio. Il devrait y demeurer pour deux ans.

Le centre Hassan Whiteside jouera derrière Rudy Gobert chez le Jazz de l’Utah. Détails inconnus.

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 894