Patty Mills marque 42 points pour le bronze

L’équipe masculine de basketball d’Australie digérait toujours son difficile revers aux mains des Américains, mercredi dernier, qu’elle devait maintenant croiser le fer avec Luka Doncic et la Slovénie dans un match pour la médaille de bronze olympique. Patty Mills a répondu présent dans cette importante joute et permet aux Australiens de quitter Tokyo avec une médaille au cou : la première de l’histoire du programme.

Mills, ou Captain Australia, a inscrit son nom dans les livres d’histoire avec une prestation de 42 points, 9 passes décisives et 3 rebonds, sur un rendement de 49%. Chez l’adversaire, c’était Luka Doncic qui se démarquait d’un autre quasi-triple-double.

Alors que la partie en dents de scie a parfois donné la frousse aux partisans de l’équipe australienne, la deuxième demie appartenait sans équivoque aux Boomers. Ils ont fait croître une avance de 3 points à 11, puis finalement à 15. À travers cette fenêtre, ils ont également dominé au chapitre de toutes les catégories statistiques traditionnelles. Marque finale : 107-93.

Si Patty Mills, nouvelle acquisition des Nets de Brooklyn dans la NBA, était le catalyseur de l’effort des siens, le vétéran Joe Ingles a aussi laissé sa marque sur ce podium avec 16 points et 9 rebonds en convertissant la moitié de ses 12 tentatives au tir, incluant quatre bombes à 3 points.

Défensivement, c’était le membre des 76ers Matisse Thybulle qui s’illustrait le plus, lui qui excelle de ce côté du ballon. Ses 14 points, 5 rebonds, 4 passes, 3 vols de ballon et 1 bloc ne racontent pas toute l’histoire de son impact crucial en défense.

De l’autre côté du terrain pour la formation slovène, Luka menait sa patrie au niveau des points (22), rebonds (8) et assistances (7) dans une performance non sans problèmes d’efficacité; le Wonderboy ne récolte que trois triplés en 13 essais du périmètre. La Slovénie repart les mains vides, mais se satisfait tout de même d’une quatrième place au classement, qui représente le meilleur rang de l’histoire du pays au tournoi olympique.

Si le Raptor Goran Dragic avait enfilé l’uniforme de sa nation cette année, peut-être qu’on aurait un tout autre discours.

Tout de même, il s’agit d’un beau podium aux JO de 2021 dans le cadre de la discipline de basketball masculin, avec les États-Unis au sommet, la France, puis l’Australie.

Malheureusement, Aron Baynes n’a pas pu assister à la cérémonie de remise des médailles, lui qui demeure à l’hôpital avec du dommage sévère aux nerfs de son cou, une blessure plus importante que d’abord escompté, selon Shams Charania. L’ancien Raptor pourrait rater l’entièreté de 2021-2022 dans la NBA. Nous souhaitons un prompt et complet rétablissement à Aron Baynes et nos pensées vont vers lui et sa famille.

Plus sur la rencontre pour l’or ici :

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 892