«Je veux être engagée pour mes compétences, non pour remplir une case» – Becky Hammon

L’adjointe de Gregg Popovich chez les Spurs de San Antonio, Becky Hammon, a eu un été des plus mouvementés. Candidate pour quelques postes d’entraîneur-chef, la femme de 44 ans doit encore attendre avant de briser le plafond de verre, mais demeure sereine face à ses tentatives échouées.

Une des finalistes pour l’obtention d’un poste avec les Trail Blazers de Portland, Hammon souhaite avant tout d’être choisie pour les bonnes raisons, et non pour remplir un simple critère.

Celle-ci considère que ce sont des opportunités difficiles à avoir et que les équipes recherchent la crème de la crème dans le domaine.

« Il y a seulement 30 postes possibles dans cette ligue. Et quand je dis 30, ce n’est pas tous les 30 qui sont disponibles. En réalité, trois ou quatre d’entre eux sont vraiment ouverts et ils sont difficiles à avoir. »

Becky Hammon, via Associated Press

Selon ses dires, Hammon a vraiment été défiée lors de son entrevue avec les Blazers, mentionnant qu’elle a eu droit à de véritables questions sur ses capacités d’entraîneuse lors de son entretien.

En attendant le début de la saison 2021-2022, elle aura un œil sur Phoenix, alors que la finale de la première Commissioner’s Cup sera disputée, jeudi, dans la WNBA.

Image par défaut
Pierre-Olivier Poulin
Publications: 187