Terry Rozier prolonge son contrat avec Charlotte

Terry Rozier des Hornets de Charlotte a décidé de prolonger son entente avec la franchise de Caroline du Nord pour encore quatre ans, au cours desquels il encaissera 97 millions de dollars américains, selon Shams Charania de The Athletic. Le contrat qui sera déclenché en 2022-2023 verra Rozier empocher une moyenne de 24 M$ par année, jusqu’en 2026.

Scary Terry s’est démarqué l’an dernier dans l’uniforme des Hornets comme l’un des meilleurs pointeurs du circuit – particulièrement en situation clutch. Il maintenait en moyenne 20.4 PTS, 4.4 REB, 4.2 AST et 1.3 STL par rencontre en 34.5 minutes de jeu, à travers 69 rencontres, tout en tirant le ballon avec des rendements de 45% au total, 39% du périmètre et 82% des lancers francs.

Avec un total de 222 triplés réussis en 2020-2021, l’ancien Celtic devenait également le cinquième plus grand récolteur de paniers à 3 points de la ligue. Il n’a été devancé que par Stephen Curry, Buddy Hield, Damian Lillard et Duncan Robinson.

Lorsqu’arrivait les dernières minutes de matchs importants où la marque était serrée – soit des situations dites clutch, définies par les cinq dernières minutes d’une joute lorsque l’écart de points est de cinq ou moins – Rozier élevait constamment son jeu d’un cran pour la troupe de James Borrego. À sa deuxième année à Charlotte, le combo guard était déjà celui à qui le ballon revenait à l’occasion de moments cruciaux.

Pour illustrer son efficacité en fin de parties, il présentait des taux de conversion de 50/40/80 (50% du terrain, 40% du 3 points, 80% du lancer franc) dans les scénarios clutch. Il s’agit des meilleures marques de la sorte pour les joueurs ayant tenté 55 tirs ou plus.

Michael Jordan et l’organisation des Hornets fait donc du numéro 3 du club l’un des guards les mieux rémunérés de la NBA et envoie indirectement un message dévoilant qu’ils comptent faire de LaMelo Ball et Terry Rozier leur backcourt partant du futur. Le seul qui peut peut-être avoir un goût amer en bouche en lisant cette nouvelle est Dennis Schroder, qui souhaitait obtenir ce genre de salaire cet été, mais sans succès…

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 894