Top 5 : Joueurs autonomes disponibles

La folie des agents libres est passée, mais plusieurs joueurs sont encore sans contrat dont certains qui méritent une place sur un alignement de la NBA. Voici les cinq noms les plus intéressants.

5. Louis King (SF)

Le nom de Louis King est de loin le moins connu sur cette liste et certains argumenteront qu’il représente une option moins attrayante que plusieurs joueurs qui n’ont pas fait le top 5. Ceci dit, King vient au 5e rang en raison du potentiel et non pour ce qu’il a accompli dans la NBA. En effet, le jeune homme de 22 ans a connu une saison respectable l’an dernier à Sacramento (7.3 PTS par match sur 50% FG) et ses performances en Summer League ont poussé plusieurs personnes à se demander « Qui est le numéro 23!? ». Bref, le Finals MVP de la Summer League semble être sur une trajectoire ascendante et il devrait se retrouver sur un alignement de la NBA à des fins de développement.

4. Avery Bradley (SG)

Contrairement à Louis King, Avery Bradley est sur la pente descendante et son prochain contrat sera assurément un de ses derniers dans la NBA. Quoi qu’il en soit, Bradley est encore un vétéran respecté dont le leadership et la contribution défensive de haut niveau ont une valeur importante dans la NBA.

3. J.J. Redick (SG)

Un autre vétéran en fin de carrière. J.J. Redick a été quelque peu oublié l’an dernier alors que sa saga avec les Pelicans lui a pratiquement fait gaspiller une saison. Redick demeure toutefois l’un des meilleurs tireurs à 3 points de la NBA, un rôle qui lui vaudra une place dans la ligue tant et aussi longtemps qu’il voudra continuer à jouer.

2. Malik Beasley (SG)

Est-ce qu’une formation voudra se risquer avec un joueur récemment sorti de prison? Cela reste à voir, mais en termes de talent, Beasley est le meilleur sur cette liste. Certains argumenteront qu’il ne mérite pas la privilège de jouer dans la NBA, avec raison, mais on ne peut ignorer le fait que Beasley est le seul joueur autonome disponible qui puisse apporter 20 points par match à une formation.

1. Lauri Markkanen (PF)

La situation de Markkanen est différente alors que le Finalandais est joueur autonome avec restriction (RFA), mais tout indique qu’il quittera Chicago avant le début de la saison. Markkanen n’a pas été épargné par les blessures depuis le début de sa carrière et son apport défensif a souvent été critiqué à Chicago, mais à 24 ans, le 7e choix au total du repêchage de 2017 présente un potentiel très intéressant pour une formation à la recherche d’un stretch big. Après tout, n’oublions pas que Markkanen avait terminé sa saison recrue avec des moyennes de 15.2 PTS et 7.5 REB par match tout en tirant à 36.2% du centre-ville.

Mentions honorables : Justin Jackson, Aron Baynes, Paul Millsap, Harry Giles, Marquese Chriss, Frank Ntilikina, Emmanuel Mudiay, Isaiah Thomas.

Image par défaut
Manuel Villeneuve
Publications: 551