Mouvement Montréal veut amener la NBA dans la métropole

Chef du parti Mouvement Montréal et ancien champion de la coupe Grey avec les Alouettes de Montréal, Balarama Holness aura la NBA dans sa mire s’il devient le prochain maire de la métropole québécoise. L’ancien athlète et candidat à la mairie en 2021 a avoué à Mitch Gallo de TSN 690, ainsi que par la voie de quelques communiqués, qu’il souhaitait voir la naissance d’une franchise de la NBA à Montréal.

Avec l’arrivée de la CEBL en 2022 au sein de l’auditorium de Verdun, le succès du basketball professionnel auprès des partisans de la métropole pourra être mieux évalué. Tout de même, les regroupements de fans dans les rues de la ville lorsque les Raptors de Toronto connaissaient leur parcours éliminatoire couronné d’un titre, ainsi que la tenue de matchs préparatoires – notamment au Centre Bell –, donne déjà une bonne idée de l’engouement de la population face à ce sport.

Selon Balarama Holness, la question de l’intérêt ne sera pas ce qui posera problème.

« Au cours des dernières années, nous avons assisté à un regain d’intérêt pour le basketball dans toute la région, qui a sans aucun doute été accéléré par le récent championnat des Raptors de Toronto, et par le succès des vedettes nées à Montréal dans la NBA, comme Chris Boucher, Khem Birch et Luguentz Dort. Cela a permis de donner une assise solide à ce sport, qui connaît une croissance internationale sans précédent. »

Balarama Holness

Projet d’envergure, l’arrivée du circuit Silver à Montréal représenterait tout un défi. Or, Holness se dit prêt à travailler de pair avec des chefs d’entreprises et des leaders communautaires afin de concrétiser cette idée. Il a confiance que l’infrastructure et les services en place seront en mesure d’accueillir un club de basket.

« En tant que grande métropole internationale avec l’une des populations les plus diversifiées au monde sur le plan culturel et linguistique, Montréal est parfaitement adaptée pour prendre sa place parmi les villes NBA d’Amérique du Nord, et pour que son nom brille davantage devant un public mondial. »

Balarama Holness

Alors que l’idée est bonne, le hic demeure qu’une expansion de la NBA n’est pas dans les plans immédiats du commissaire Adam Silver, même si elle serait envisagée au cours des prochaines années. De plus, les villes américaines de Seattle et Las Vegas seraient en tête de lice pour obtenir des concessions, bien avant Montréal.

Malgré tout, il n’est pas fou de rêver qu’au fil des 10 ou 20 prochaines années le Québec obtiendra sa propre franchise de la NBA, devenant la troisième équipe canadienne de l’histoire de la ligue (Vancouver accueillait les Grizzlies de 1995 à 2001). Est-ce que nous verrons ce rêve devenir réalité lors du prochain mandat de la mairesse ou du maire de Montréal, après les élections municipales de 2021? Probablement pas.

Lisez-en plus à ce sujet ici :

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 892