5 joueurs prêts à rebondir en 2021-2022

Que ce soit en raison de blessures, de la COVID-19 ou d’une amalgame d’autres facteurs, certains joueurs importants à leur équipe ont connu des performances généralement en deçà des attentes en 2020-2021. Cet article jettera un coup d’œil particulier sur cinq de ces contributeurs de haut niveau, qui se doivent d’entamer la prochaine saison du bon pied s’ils souhaitent rebondir et laisser leurs difficultés du passé dans – justement – le passé.

alleyoop360.com-5-joueurs-prets-a-rebondir-en-2021-2022-2021-09-05_12-03-59_067141
Crédit : Twitter, @NBA

Pascal Siakam

Les Raptors de Toronto ont déçu leurs partisans en tant que groupe au fil de la dernière saison, alors qu’ils étaient contraints de disputer leurs rencontres « à domicile » à Tampa, en Floride. Plusieurs cas de COVID-19 et l’absence de fans étaient des éléments suffisants pour justifier la fiche de 27-45 et confirmer l’astérisque énorme apposé sur cette campagne à oublier, mais le jeu quelque peu décevant de Pascal Siakam n’a fait qu’ajouter à l’inquiétude de cette base partisane.

Comme cerise proverbiale sur le sundae, Kyle Lowry a quitté l’organisation qui l’a vu devenir champion à travers neuf ans de service et voilà que les Raps regagnent Toronto sans leur meneur et sans direction claire. Un poids énorme reposera donc sur les épaules de Siakam, si les hommes de Nick Nurse souhaitent être compétitifs en 2021-2022.

alleyoop360.com-5-joueurs-prets-a-rebondir-en-2021-2022-2021-09-05_12-16-44_142094
Statistiques traditionnelles de Pascal Siakam en 2019-2020 et 2020-2021, TheScore

En 56 matchs l’an dernier, Spicy P a connu une baisse de régime de presque 2 points par soir, en comparaison avec sa première année à titre de marqueur principal, suivant le départ de Kawhi Leonard. En 2020, le Camerounais était nommé partant au sein de l’équipe étoile de l’Est, en plus d’être inclus parmi la deuxième équipe All-NBA. Le calendrier d’après, il repartait à la maison les mains vides, sans aucun honneur individuel et sans même avoir goûté aux séries éliminatoires.

Dire que Siakam a régressé serait peut-être une hyperbole, mais force est d’admettre qu’un retour en force la saison prochaine est primordial. Avec la prise de bec entre Nurse et Siakam dans le rétroviseur – du moins, selon Masai Ujiri – les deux partis pourront aller de l’avant avec cette unité en semi-reconstruction, et si la vedette du club joue au niveau qui est attendu de sa part, tout sera simplifié pour les Raptors dans l’avenir immédiat.

La lacune principale à corriger sera au périmètre, d’où Pascal a décoché le ballon avec un rendement de 29% à Tampa Bay; contre presque 37% de 2018 à 2020. Il aura amplement le temps de travailler sur son lancer à 3 points lorsqu’il réhabilitera son épaule, suite à une chirurgie qui devrait le garder absent des parquets pour les premiers mois de la campagne.

Kemba Walker

Natif du Bronx, Kemba Walker retourne à la maison pour la première fois depuis longtemps, lui qui pourra signer de nouveaux moments resplendissants au Madison Square Garden, cette fois dans l’uniforme des Knicks. Tous les facteurs semblent réunis pour que Walker connaisse une saison de basketball digne de ses meilleurs jours à Charlotte.

Simplement dit, Cardiac Kemba n’était pas à la hauteur lors de son séjour avec les Celtics de Boston. De 2019 à 2021, le point guard de 6 pieds n’a été de la partie que pour 99 joutes et a présenté ses pires taux d’efficacité depuis 2014-2015. Les partisans des C’s vous le diront : Kemba n’était pas lui-même à Boston.

alleyoop360.com-5-joueurs-prets-a-rebondir-en-2021-2022-2021-09-05_12-47-24_790255
Statistiques traditionnelles de Kemba Walker en 2019-2020 et 2020-2021, TheScore

Toutefois, à seulement 31 ans, le meneur de jeu en a encore beaucoup dans le réservoir. Il n’a peut-être plus la même rapidité dans ses changements de direction avec tout le kilométrage que ses pièces ont accumulé, mais ses freins lui permettent toujours d’effectuer ses fameux step-backs à l’occasion. Manieur de ballon titulaire de l’illustre franchise de la Grosse Pomme, Kemba opérera sous moins de pression à New York, avec son nouveau contrat de deux ans et 16 M$.

Il avait tellement besoin d’un changement de scénario, qu’il aurait laissé près de 20 M$ sur la table pour permettre au Thunder d’Oklahoma City de racheter son contrat précédent. Les Knicks, eux, améliorent grandement leurs deux positions de backcourt qui seront maintenant chapeautées par Kemba Walker et Evan Fournier, remplaçant Elfrid Payton et Reggie Bullock. Les Knickerbockers ne seront pas à sous-estimer en 2021-2022; Walker aura un rôle important à jouer dans tout ça.

Anthony Davis

Le dernier calendrier régulier d’Anthony Davis est à placer aux oubliettes. Le power forward des Lakers a connu une campagne de la NBA saturée de blessures et, même lorsqu’il avait la chance de fouler les parquets, il ne parvenait pas à démontrer l’étendue de ses talents.

Les séries n’étaient pas une représentation adéquate de ce que la superstar du Lakeshow peut accomplir, non plus; il y enregistrait une rencontre de 6 points et une de 0 point en s’inclinant face aux Suns de Phoenix en six matchs.

En seulement 36 apparitions, son pire total de la sorte en carrière, AD a également présenté sa pire efficacité totale avec 49% du terrain.

alleyoop360.com-5-joueurs-prets-a-rebondir-en-2021-2022-2021-09-05_13-12-59_310243
Statistiques traditionnelles d’Anthony Davis en 2019-2020 et 2020-2021, TheScore

Bref, il serait presque impossible d’envisager une pire saison pour The Brow l’an prochain à L.A. Davis aura également le luxe de jouer avec d’excellents fabricants de jeux comme Russell Westbrook et Rajon Rondo, en plus de LeBron James, et obtiendra la tâche de combler les trous béants que crée l’âge avancé de cet effectif, principalement au chapitre de la défense.

S’il prend avantage de l’opportunité qui lui sera présentée – et s’il réussit à demeurer loin de l’infirmerie – AD pourrait très bien devenir la première option offensive de cette unité prétendante des Lakers en s’insérant tout bonnement dans les conversations quant au top 5 des meilleurs joueurs de la ligue, au titre de Joueur défensif de l’année et même de MVP.

Tyler Herro

Il serait difficile de passer de « sous-estimé » à « sur-estimé » aussi rapidement et aussi fréquemment que Tyler Herro l’a fait en deux ans chez les pros. Le guard du Heat de Miami n’a pas fait la première équipe All-Rookie de 2020, contrairement à son coéquipier Kendrick Nunn, avant d’éclipser ce dernier en séries éliminatoires au fil d’un incroyable parcours vers la finale de la NBA dans la bulle d’Orlando.

Si cette période représentait l’apogée de Herro jusqu’à présent dans sa jeune carrière, cela ne veut pas dire que de meilleurs jours ne sont pas à l’horizon pour le joueur de 21 ans. Au contraire, le jeune Américain a encore plusieurs années devant lui pour s’améliorer et cette croissance pourra se poursuivre dès l’automne 2021, avec un rôle plus défini lorsque Erik Spoelstra ne lui demandera plus d’être le deuxième canon du club un soir et un marqueur de seconde unité le prochain, grâce à l’arrivée de Kyle Lowry.

Malgré l’opinion générale par rapport à Tyler Herro au fil des derniers mois en raison d’une campagne peu favorable pour Miami, le jeune franc tireur a bonifié ses statistiques entre son année recrue et sophomore. Si on ne parle pas de lui de la même façon, c’est entre autres parce qu’il a mis la barre très haute lors des playoffs de 2020.

alleyoop360.com-5-joueurs-prets-a-rebondir-en-2021-2022-2021-09-05_14-13-39_374219
Statistiques traditionnelles de Tyler Herro en 2019-2020 et 2020-2021, TheScore

L’an prochain, une production identique ou supérieure à ce qu’il avait au sein de la bulle représenterait une évolution importante pour Herro, mais une amélioration défensive est nécessaire afin que la « narrative » tourne en faveur de l’athlète à la personnalité polarisante.

Ben Simmons

Le cas de Ben Simmons en est un des plus curieux des récentes années. Sur papier, le meneur de 6 pieds, 10 pouces menace de récolter un triple-double de 15 ou 20 points à tous les soirs, en défendant le meilleur ailier adverse avec brio. En pratique? Il demeure un atout incroyable pour n’importe quelle concession de la NBA, mais ses forces et défauts uniques l’empêchent de satisfaire à tout le monde.

En dépit des efforts de Daryl Morey le directeur général des 76ers, Ben est toujours à Philadelphie; ce qui soulève la question suivante : est-ce que la valeur de Ben Simmons sur le marché des transactions a baissé au point qu’on n’arrive plus à l’échanger?

Oui, les problèmes au lancer franc (34%) et les moments d’hésitation offensive en séries ont terni la réputation de Simmons aux yeux des internautes, au début de l’été, mais les états-majors des 29 autres franchises du circuit n’évaluent pas le numéro 25 des Sixers au travers du prisme des réseaux sociaux; Ben Simmons est toujours un excellent joueur de basketball.

Les offres pour acquérir le point guard sont fort probablement présentes sur la table, mais Philly demanderait néanmoins « la lune » en retour d’un atout qu’elle juge comme étant un jeune joueur talentueux au potentiel énorme. C’est compréhensible, du côté des 76ers.

Or, les partisans comme les dirigeants de franchises voudront en voir plus de la part de Simmons en 2021-2022, après une légère récession au travers du dernier calendrier. Ses statistiques individuelles ont chuté silencieusement, alors que son équipe aspirait aux grands honneurs, pour n’atteindre que le deuxième tour des séries, encore une fois.

alleyoop360.com-5-joueurs-prets-a-rebondir-en-2021-2022-2021-09-05_14-41-18_339690
Statistiques traditionnelles de Ben Simmons en 2019-2020 et 2020-2021, TheScore

Décevant est un mot qui décrirait adéquatement l’apport du guard unique de 25 ans au fil des éliminatoires de 2021, certes, mais un changement de décor pourrait faire du bien au joueur australien qui aura la chance – et le devoir – de faire disparaître le goût amer qu’il a laissé dans la bouche de tant de gens.

S’il devait surpasser les attentes et faire taire les détracteurs à l’occasion de l’imminente saison 2021-2022, ce nouvel épisode de la saga Ben Simmons pourrait devenir le plus intéressant de tous, et l’une des meilleures intrigues de la campagne – que ce soit en Pennsylvanie ou ailleurs. À suivre…

Pour connaître les précédents détails de la pertinente saga Ben Simmons, référez-vous aux liens suivants :

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 892