LeBron James veut voir les Raptors retirer le numéro de DeMar DeRozan

Même si la transaction qui a envoyé DeMar DeRozan bien loin de Toronto est un événement qui a été crucial pour permettre aux Raptors de remporter le trophée Larry O’Brien en 2019, l’ancienne vedette de l’équipe reste un joueur qui a remis l’organisation sur le droit chemin après des années de misère. Flanqué de son bon ami Kyle Lowry, DeRozan a connu neuf excellentes campagnes à Toronto, et même s’il n’a rien remporté durant son passage au Canada, certains estiment qu’il mérite néanmoins d’être reconnu dans les hauteurs du Scotiabank Arena.

Le natif de Compton a quitté les Raptors depuis déjà plus de trois ans, mais reste qu’il a connu un excellent séjour au nord de la frontière. Après tout, il oscillait toujours entre 20 et 24 points par match à chaque saison en plus de la campagne 2016-17, où DeMar était tout simplement inarrêtable à plus de 27 points par joute.

Mais au-delà des chiffres, DeRozan a redonné espoir à une organisation qui en avait bien besoin. Repêché au 9e rang du repêchage amateur de 2009, il a été l’un des deux architectes qui ont permis aux Raptors de retrouver certains lettres de noblesse.

L’autre étant Kyle Lowry, évidemment.

Et pour toutes ces raisons, LeBron James estime que ce n’est même pas une question : le numéro de DeRozan doit impérativement être retiré par les Raptors un jour.

Présentement, les Raptors n’ont toujours pas retiré le moindre numéro, et Larry Tanenbaum avait affirmé le mois dernier que ce serait Kyle Lowry qui aurait cet honneur en premier. Tout à fait logique.

Or, est-ce que DeRozan mérite d’aller rejoindre son bon ami au plafond du Scotiabank Arena? Certains diront qu’il n’a rien remporté outre des mentions All-Star durant son passage à Toronto, mais il faut aussi considérer l’impact qu’a eu un joueur sur la franchise.

Sans le travail effectué par DeRozan durant ses neuf saisons dans la Ville-Reine, la culture des Raps ne change pas et le championnat de 2019 n’existe que dans un univers parallèle.

Kyle Lowry sera le premier, et il le sera à juste titre, mais DeRozan mérite lui aussi sa place dans l’histoire des Raptors. Espérons que l’organisation le reconnaîtra, elle aussi.

Image par défaut
Félix Forget
Publications: 36